Augmentation du nombre de cyber-attaques ciblant les hôpitaux

Photo: B_A/Pixabay, CC0

Au cours des deux derniers mois, le nombre de cyber-attaques ciblant les hôpitaux a augmenté de 45% à l'échelle mondiale, a annoncé la société Check Point. L’Europe centrale serait la région la plus touchée, avec une hausse de 145%.

Le secteur de la santé est résolument le plus touché par le phénomène. Dans les autres domaines, les attaques de ce type ont connu une hausse de 22% depuis début novembre, a annoncé Check Point dans son rapport.

« Les hôpitaux sont une cible facile : étant sous la pression du nombre croissant de patients atteints du Covid-19 et assurant la vaccination contre la maladie, ils ne peuvent pas se permettre de voir leurs systèmes informatiques perturbés. Les hackers prétendent alors qu’ils acceptent les demandes de rançon en raison de la pression qu’ils subissent », explique l’expert en sécurité informatique chez Check Point, Pavel Krejčí.

Ce sont justement les attaques ayant un motif financier qui représentent la principale menace pour les centres de soins. La principale variété de logiciel de rançon utilisée lors des attaques est Ryuk, suivie par Sodinokibi, a précisé la société Check Point. Selon elle, les professionnels de la cybersécurité devraient être attentifs aux éventuelles infractions au sein de leurs réseaux en particulier pendant les week-ends et les vacances.

Toujours selon Check Point, l’Europe centrale figure en tête de liste des régions touchées par la recrudescence des attaque (+145 %), suivie par l’Asie et l’Amérique latine.

En ce qui concerne les différents pays, le Canada a connu l’augmentation la plus spectaculaire avec une hausse de plus de 250 % des attaques, suivi par l’Allemagne (+220%) et l’Espagne (+100%).