« Avoir les yeux de la veille »

oko.jpg
0:00
/
0:00

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Après avoir déjà évoqué la tête, les cheveux, les oreilles et le coeur lors de nos dernières émissions, au cours desquelles nous avions découvert que les Tchèques pouvaient « être amoureux jusqu'aux oreilles », « avoir le coeur jusque dans la gorge », ou encore « avoir du miel sur les lèvres et du poison dans le coeur », nous allons poursuivre notre passage en revue des expressions idiomatiques de la langue tchèque relatives au corps humain. Et pour cette fois, ce sont les yeux - oči, et la bouche - pusa, qui feront l'objet de notre attention.

L'oeil - oko, est l'un des organes parmi les plus symboliques du corps humain. Peut-être parce que les yeux - oči, sont le miroir de l'âme - « oko do srdce okno », soit traduit littéralement « l'oeil est une fenêtre sur le coeur ». Rien d'étonnant, dès lors, que l'oeil soit à l'origine de nombreuses expressions idiomatiques, et ce tant en français qu'en tchèque. Mais pour étudier ces expressions comme il convient, il ne faudrait pas que « l'obscurité soit si profonde qu'elle pourrait nous crever les yeux » - « tma, že by mohl do oka píchnout ». Il vaut mieux alors « avoir quatre yeux » - « mít čtyři oči », comme disent parfois les Tchèques. Mais en fait, le sens est plutôt inverse, puisqu'en parlant de la sorte, les Tchèques désignent un peu ironiquement les personnes porteuses de lunettes. Le plus souvent, cette expression est en effet employée pour signifier que la personne en question ne voit pas bien. « Má čtyři oči a ještě nevidí », soit « il a quatre yeux et il ne voit toujours pas clair », se moquent-ils ainsi.

Un état de santé qui n'est pas forcément idéal pour appliquer à la lettre une autre expression « jít, kam nás oči povedou », soit « aller là où les yeux nous mènent », ce qui signifie vaguer, aller au hasard, sans but précis. Errer en ayant « les yeux de la veille » - « mít včerejší oči », peut être également source de mésaventures, et ce même si, en fait, « avoir les yeux de la veille » indique tout simplement que l'on n'a pas fait sa nuit, pas dormi son compte, tout son soûl. Attention, remarquons bien qu' « avoir les yeux de la veille » ne veut donc pas dire que l'on a bu à satiété, tout son soûl la veille, et ce même si l'ivresse peut être une des causes du fait que l'on ait « les yeux de la veille » - « mít včerejší oči ».

Les yeux - oči, sont aussi et surtout un organe sensoriel très expressif, d'où la multitude d'idiomes s'y rapportant. Ainsi, par exemple, lorsqu'une demoiselle est très belle, on peut dire, traduit littéralement et très librement, qu'elle est « belle à en tourner de l'oeil » - « krásná, až oči přecházely ». Toujours dans ce sens, il existe deux autres expressions similaires, « krásná, až se mu oči zakalily » - « belle à lui troubler les yeux », et « krásná, až to oči zalívalo » - « belle à en pleurer ». En général, quand une fille est aussi jolie, elle tombe dans l'oeil de l'homme - « padla mu do oka », ce dernier ayant ensuite tendance à n'avoir d'yeux que pour elle et, donc, à être à ses petits soins. Dans ce cas-là, les Tchèques disent alors parfois « dělá, co ji vidí na očích », soit, mot à mot, « il fait ce qu'il voit dans ses yeux ». Une façon de gagner les faveurs de la demoiselle, ou, comme aiment à dire les Tchèques, « udělat si u ní oko », soit « être bien vu par elle ».

Poursuivons donc maintenant avec la bouche -

Enfin, toujours à propos du mot « pusa », notons qu'il peut également signifier « un baiser, une bise ». Mais la langue tchèque raffolant des diminutifs, le terme « pusa » peut se transformer en « pusinka ». « Pusinka » peut donc signifier littéralement « petite bouche », principalement lorsque l'on s'adresse aux enfants, mais aussi « petite bise, bisou, bécot ». Pour les amoureux et couples franco-tchèques, n'hésitez donc pas à inscrire à la fin de vos lettres « Posílám Ti spoustu pusinek », soit « Je t'envoie plein de bisous ». Il existe même le verbe « pusinkovat », qui veut dire « bécoter ». Ainsi, on dira « milenci se pusinkují » - soit « les amoureux se bécotent ».

C'est donc en vous envoyant plein de bisous que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré aux expressions relatives aux yeux et à la bouche. En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine pour d'autres découvertes, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !