Baskets aux pieds et sac-poubelle à la main, en République tchèque aussi, on court « citoyen »

Photo: Marion Galard

Ramasser les déchets tout en courant, ou en marchant, c’est l’idée du  « plogging ». Initiée en Suède il y a quelques années, cette activité de nettoyage citoyen se développe depuis dans d’autres pays. Y compris en République tchèque, principalement grâce à l’association Trash Hero.

Habillés d’un tee-shirt jaune et un sac-poubelle à la main de chacun d’entre eux, les bénévoles de l’association Trash Hero ne sont pas bien nombreux, mais ils ne passent pas inaperçus. En ce vendredi après-midi, où cinq membres se sont donné rendez-vous à Letňany, un quartier du nord-est de Prague, on les remarque de loin. Et il n’y a bien entendu pas d’âge pour joindre l’utile à l’agréable. Kryštof, un lycéen de 18 ans, profite de la fin des vacances pour découvrir la chose :

« Je participe à un nettoyage de Trash Hero pour la première fois. Nous venons à Letňany principalement pour ramasser des déchets recyclables comme les canettes. Il y en a tellement… C’est important pour moi d’être ici, car à chaque fois que je passe dans un parc ou dans les rues, je vois des déchets partout mais je ne peux pas m’en occuper sur le moment. C’est pourquoi je pense qu’il est possible d’agir en les ramassant. »

Photo: Facebook de Trash Hero Praha

Bien que Trash Hero ne se définisse pas comme une association de plogging, le principe est similaire. Le mot « plogging » est un mélange du terme suédois  « plocka upp », qui signifie ramasser, et de l’anglais « jogging ». On peut bien entendu marcher plutôt que courir, ce qui est de toute façon inévitable s’il y a beaucoup de déchets à récupérer à un même endroit.

En République tchèque, même si les rues, parcs et autres jardins publics servent sans aucun doute beaucoup moins de poubelles à ciel ouvert que dans d’autres pays, il y a aussi de quoi faire. Quelques 130 tonnes de déchets ont ainsi déjà été ramassées depuis le lancement de l’association en 2016. Natálie est bénévole pour Trash Hero depuis le début. C’est cette jeune femme qui organise le nettoyage de Letňany :

« Nous séparons les sacs en fonction des déchets qu’ils contiennent pour les peser : plastiques, verre, canettes, mégots, etc. Parfois nous trouvons vraiment des choses incroyables comme des documents, des portemonnaies ou des téléphones portables. »

Photo: Kostro58, CC BY-SA 4.0

La pratique du plogging n’est pas nouvelle. Elle s’est développée de manière organisée d’abord en Suède en 2016. Le joggeur, ou plutôt donc « ploggeur », Erik Ahlström a créé le site Plogga pour réunir des bénévoles. C’est avec cette initiative que le mot « plogging » est apparu.

En France, le groupe de plogging le plus connu est la Run Eco Team. Ses volontaires ont permis le recyclage de plus de 24 000 tonnes de déchets depuis environ deux ans. Il existe désormais des groupes de plogging un peu partout dans le monde. Trash Hero est par exemple une association suisse qui possède des bases ailleurs en Europe, mais aussi en Asie du sud-est et aux Etats-Unis. Toutefois, c’est bien en République tchèque que Natálie a participé à son premier nettoyage :

« Je suis ukrainienne et je vis en République tchèque depuis sept ans maintenant. Ces cinq dernières années, j’ai participé à plusieurs nettoyages organisés par Trash Hero mais aussi par d’autres associations, et pas seulement à Prague d’ailleurs. Des ordures, il y en a partout. »

Au début de cette année, des responsables de Trash Hero ont été invités à la Chambre des députés pour participer à un débat sur la mise en place d’un système de consigne pour les bouteilles en PET et les canettes en aluminium.

Le plogging en République tchèque ne se limite cependant pas qu’à Trash Hero. Plusieurs groupes existent sur les réseaux sociaux, tels que Plogging Česko et Plogging ČR. Ce dernier a même mobilisé plus de 65 000 bénévoles pour une grande opération nettoyage à l’échelle nationale lors d’un week-end en avril 2019. Des chiffres qui laissent à penser que, malheureusement, en République tchèque comme ailleurs, le plogging a encore de beaux jours devant lui.