Bientôt un bureau CzechTrade à Téhéran

Téhéran, photo: Amir1140, CC BY-SA 3.0 Unported

Suite à l’accord sur le nucléaire iranien, le ministère tchèque de l’Industrie et du Commerce envisage l’ouverture d’un bureau de son agence CzechTrade à Téhéran. Des discussions devraient avoir lieu ce mercredi sur le sujet entre e ministère et le ministère des Affaires étrangères.

Téhéran, photo: Amir1140, CC BY-SA 3.0 Unported
« De nouvelles possibilités s’ouvrent aux exportateurs tchèques, » constate le ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce, Jan Mládek. Avec un marché de près de 80 millions d’habitants, l’Iran est considéré par ce dernier comme un vrai débouché commercial à développer. Le nouveau bureau CzechTrade ouvrirait selon lui dans une zone prometteuse en termes de commerce.

D’après le ministère, le bureau CzechTrade de Dubaï s’était déjà intéressé l’an dernier aux possibilités commerciales et aux moyens de se présenter au Moyen-Orient, et notamment en Iran, lors d’une foire. Six entreprises tchèques ont d’ailleurs participé à la foire de construction Project Iran 2015 en juin dernier.

« Notre présence à la première édition de cette foire nous a fait glaner plus de 70 contacts et nous avons pu nous rendre compte de l’énorme potentiel offert par l’Iran, et pas seulement dans le domaine de la construction, » a souligné le directeur général de CzechTrade Radomil Doležal.

En 2014, les exportations tchèques vers l’Iran ont représenté quelque 564 millions de couronne. Le dégel des relations entre le régime des mollahs et les pays occidentaux notamment, est le résultat de la signature d’un accord international sur le nucléaire iranien, et la levée prévue et progressive des sanctions contre Téhéran.