Bizutage dans la Garde du Château de Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

C'est sur l'intervention du Président Vaclav Havel qu'on a destitué un officier de la Garde du Château de Prague. Le Président a décidé d'agir après avoir appris que les recrues dans la garde étaient victimes de bizutage. Il a ordonné qu'une enquête soit ouverte sur cette affaire. La semaine dernière déjà, la procédure a été ouverte contre dix hommes qui auraient violé les droits et les intérêts des soldats de la garde. Ils risquent les peines de 3 ans de prison et, au cas ou leurs délits auraient des conséquences graves, ils pourraient être condamnés à 8 ans. Vaclav Havel considère le bizutage et les vexations des bleus par les anciens comme un phénomène néfaste qui doit être éliminé. Le chef de la police militaire, Josef Becvar, a proposé au commandant de la garde du Château, Jaroslav Indruch, les consultations sur les méthodes de lutte contre ce phénomène malsain qui resurgit d'année en année et qu'on n'arrive pas à déraciner.