Bonnes et mauvaises nouvelles du début d'été

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 1er juillet était non seulement le premier dimanche des vacances d'été, mais aussi le jour, où de nombreuses modifications des lois et de nouvelles prescriptions sont entrées en vigueur en République tchèque. Magdalena Segertova en sait davantage.

En effet, ce début d'été est marqué, en République tchèque, par une série de changements de toute sorte. Commençons, tout d'abord, par ceux qui n'ont fait guère plaisir aux Tchèques : le prix du gaz a augmenté de 12%, et des loyers dans les grandes villes comme Prague, Brno ou Pardubice d'environ 4%. Opter pour la préretraite sera, désormais, désavantageux - résultat d'une modification de la loi sur l'assurance-retraite. Par contre, les infatigables qui éloignent leur retraite toucheront, à la fin de leur vie, des sommes un peu plus rondes... Tomber malade ne sera pas gai non plus : côté remboursement, les caisses d'assurance-maladie deviennent moins généreuses qu'auparavant et alors, si les fabricants de certains médicaments ne baissent pas les prix, les patients payeront plus dans les pharmacies, notamment ceux qui souffrent des dépressions, d'un taux élevé de cholestérol, de l'hypertension, de l'ostéoporose ou de l'asthme. En revanche, une aide aux obèses : les médicaments supprimant l'appétit leur seront, désormais, totalement remboursés. Une très bonne nouvelle, vu que les Tchèques se rangent parmi les nations les plus rondes au monde. Finalement, certains services de la poste tchèque, utilisés surtout par les entreprises, tels que la livraison expresse du courrier par exemple, sont, à partir du 1er juillet 2001, plus chers aussi.

Pas même les automobilistes n'ont pas été épargnés par les changements : d'ici au 30 juin 2004, toutes les voitures devront passer un contrôle d'immatriculation. Les voitures de plus de cinq ans ne pourront plus être importées en République tchèque. Enfin, les plaques d'immatriculation vont changer un peu, dans les années à venir : la première lettre sur la plaque représentera le nom de la région et non du district, comme jusqu'à présent.

Passons maintenant aux nouvelles optimistes. Le Télécom tchèque vient de lancer des tarifs avantageux d'appels à partir d'un téléphone fixe à un portable. Les villes tchèques seront mieux protégées contre les auteurs des graffitis : selon une modification du Code pénal, ces derniers risqueront jusqu'à huit ans de prison. Toujours dans le domaine de la justice : les témoins d'actes criminels, victimes potentielles de vengeance, peuvent, à partir du 1er juillet, changer absolument leur identité. Une simplification de la procédure d'obtention des visas et l'assurance-maladie pour les enfants des résidents - voilà ce que promet la modification de la loi sur les étrangers en République tchèque, entrée tout juste en vigueur. Finalement, un grand pas en avant vers l'adhésion à l'Europe : sans avoir une approbation spéciale, certains produits industriels tchèques peuvent déjà apparaître sur le marché unique de l'UE et vice-versa...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture