Ce 30 mai, la Fête des voisins est célébrée, aussi, en République tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce mardi 30 mai est inscrit dans le calendrier tchèque comme le jour de la fête des Ferdinand. Ce jour-là, une autre fête essaie de s'imposer tant bien que mal dans le pays, la Tchéquie se joignant pour la première fois à la Journée des voisins. Cette fête européenne a été lancée en 1999 à Paris par Atanas Périfan, l'adjoint au maire du XVIIème arrondissement de Paris. Pourquoi ?

« La tendance mesurée par les sociologues, c'est que le repli sur soi-même, la peur de l'autre et l'indifférence gagnent partout dans l'Europe. C'est clair. Et si l'on a inventé cette fête, c'est pour aller à l'encontre d'une tendance à fond. Nous sommes réalistes, nous sommes à contre-courant, c'est un petit contre-courant, six millions de participants en Europe. Il faut encore convaincre le reste. Mais je pense que c'est comme ça que l'on arrivera à changer les mentalités, à dire aux gens que si l'on est derrière sa porte blindée, qu'il n'y a pas d'avenir. L'être humain n'est pas un animal solitaire et je pense qu'on a intérêt à dire - attention, le fait de se replier sur soi-même est un poison dangereux. Je pense que pour être heureux, il faut tendre la main, ouvrir sa porte et partager. »

Jan Burgemeister, adjoint au maire de Prague, dénonce lui aussi la tendance des gens à se replier sur eux-mêmes. S'agissant des Tchèques, il estime que c'est l'ancien régime communiste qui en est coupable.

Jan Burgemeister
« Nous avons perdu l'habitude de vivre dans les lieux publics, de s'amuser naturellement, de célébrer joyeusement des fêtes et de profiter d'autres occasions solennelles. Nous avons vécu repliés sur nous-mêmes, enfermés dans nos familles et parmi nos amis les plus proches. Savoir vivre ensemble est très important et je pense que l'un des premiers rôles des collectivités locales et des mairies consiste à encourager un nouveau style de vie. Pour toutes ces raisons, je salue l'initiative de la Fête des voisins ».

En dépit d'un temps pluvieux, des manifestations et des rencontres organisées dans le cadre de la Fête des voisins ont eu lieu à plusieurs endroits, en Tchéquie. A Prague, on a pu noter en premier lieu des programmes préparés par des écoles primaires ou maternelles.