C’était comment la Tchécoslovaquie communiste ?

Photo: Site officiel du projet Socialism Realised

Pour le public étranger, il peut être difficile de s’intéresser à la Tchécoslovaquie communiste autrement que sous l’angle des événements politiques qui ont jalonné les quarante années d’existence du régime. Pour combler ce vide, le site internet « Socialism Realised », projet porté par l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires (ÚSTR), constitue depuis cet été un nouvel outil pédagogique en anglais pour appréhender la vie quotidienne sous le communisme en Europe centrale et orientale à travers un riche matériel documentaire. Radio Prague est allé à la rencontre de ses créateurs.

Karina Hoření, photo: YouTube
Très ergonomique, le site élaboré par de jeunes historiens de l’Institut pour l’étude des régimes totalitaires propose une sorte de voyage dans le temps à la portée des étudiants et des curieux non-tchécophiles. D’après Karina Hoření, l’une des historiennes responsables du projet, il est né d’une réflexion sur l’inadéquation du matériel utilisé pour l’enseignement de la période communiste auprès du public étranger :

« La tâche première était de constituer, de créer, un matériel pédagogique pour les enseignants tchèques ou pour les citoyens. A travers ce travail, on s’est rendu compte qu’il y avait souvent des groupes d’étrangers, d’étudiants, qui viennent en République tchèque et qui aimeraient également apprendre des choses à propos de l’histoire tchécoslovaque ou tchèque. Et on s’est aperçu que les traductions du matériel que nous utilisons en tchèque ne sont pas suffisantes - il y a toujours des lacunes culturelles. Nous avons donc obtenu la possibilité de mettre en place ce projet complexe qui est pour l’heure en anglais. »

Photo: Site officiel du projet Socialism Realised
Le site a ainsi l’ambition de tordre le coup à des représentations erronées ou peu équilibrées de ce que pouvait être la vie en Tchécoslovaquie entre 1948, quand les communistes prennent le pouvoir à l’occasion du Coup de Prague, et la Révolution de velours en 1989. Des idées préconçues qu’exprime Lani Seelinger, une des coauteurs du projet :

« Je pense que, au moins aux Etats-Unis, nous avons de nombreux stéréotypes sur la façon dont les gens vivaient sous le communisme, sur le fait que c’était mauvais, que tout était gris, qu’il n’y avait ici rien de bon. Tout simplement, nous apprenons le communisme dans le cadre d’une vision du monde en noir et blanc. L’Ouest est bon, pas l’Est. Nous n’avons pas vraiment de nuances. »

Photo: Site officiel du projet Socialism Realised
Plusieurs portes d’entrée sont proposées pour appréhender l’objet d’étude, en croisant différentes « perspectives », telles que l’idéologie, la mémoire ou des histoires personnelles, avec des périodes identifiées comme marquantes, celles des procès politiques ou de la collectivisation des terres agricoles dans les années 1950, en passant par le Printemps de Prague, sa répression et l’ère de la normalisation, jusqu’à la chute du régime communiste.

Photo: Site officiel du projet Socialism Realised
Pour chaque thème abordé, l’internaute a accès à une vidéo d’illustration, tiré d’un film d’époque ou contemporain ou bien d’images d’archives, accompagnée d’un texte et de divers documents. Cette approche combine de multiples angles de vue et il est possible de naviguer entre les différentes thématiques à travers des idées guides, comme les bases idéologiques du communisme, la vie de l’écrivain Milan Kundera ou la condition des femmes durant la période. Une démarche qui permet de s’écarter d’une histoire purement évènementielle, ainsi que l’explique Karina Hoření :

Photo: Site officiel du projet Socialism Realised
« L’idée du projet est de revenir sur l’histoire de ce qu’on appelle « le bloc de l’Est » mais à travers l’exemple de la Tchécoslovaquie. Ce que nous avons essayé de changer c’est le fait que quand vous regardez des manuels d’histoire étrangers, l’histoire du « bloc de l’Est » est une histoire des décisions politiques. Nous ajoutons une dimension en parlant plutôt de ce qu’était la vie sous le régime totalitaire communiste. A quels dilemmes faisaient face les gens ordinaires ? Comment aller à l’école ? Faut-il rejoindre le parti ou non ? »

Uniquement disponible en anglais pour l’heure, mais c’est déjà pas mal, le site est accessible à l’adresse suivante : http://www.socialismrealised.eu/.