Charte 77: l'ensemble des documents publié pour la première fois

Jan Ruml, Vaclav Havel, Petr Pithart, Vilem Precan, photo: CTK

Cette année, trente ans se sont écoulés depuis la création de la Charte 77, une initiative majeure dans l'histoire de la dissidence sous le régime communiste. Plusieurs conférences, expositions et rassemblements ont déjà été organisés à l'occasion de cet anniversaire, et cette semaine, pour la première fois, l'ensemble des documents de la Charte 77 est publié à Prague.

Des documents uniques, dont certains publiés pour la première fois. Les chercheurs n'auront plus à éplucher les archives pour les photocopier. 15 ans après la dissolution de la Charte 77, plus de 2000 pages sont publiées en trois volumes par l'Institut d'histoire contemporaine. Vilem Precan est à l'origine du projet :

« C'est une base pour des recherches plus poussées, une base pour que dans un avenir - pas trop éloigné je l'espère - soit écrite ce que j'appelle la grande histoire de la Charte. »

Jan Ruml, Vaclav Havel, Petr Pithart, Vilem Precan, photo: CTK
Lors de la présentation de cet ouvrage, plusieurs signataires du document fondateur de la Charte étaient présents, dont le plus célèbre d'entre eux, Vaclav Havel :

« Je considère ça comme une bonne chose, d'une énorme importance ; le travail effectué mérite l'admiration. »

Jusqu'en 1989, environ 600 documents ont été produits, soit environ un par semaine en moyenne. Un texte jusqu'ici inconnu écrit en décembre 1986 par Havel, alors porte-parole de la Charte, est publié pour la première fois, ainsi que les trois premières versions de la Charte et 90 autres documents. Les rapports d'interrogatoires du philosophe Jan Patocka sont également inclus, et un DVD avec l'enregistrement d'une réunion sur les droits de l'homme du 10 décembre 1988 est distribué avec les livres.

Pendant la normalisation, les documents aujourd'hui publiés étaient tapés et recopiés à grands risques. Tatana Dohnalova s'en souvient, elle le faisait dans son appartement du quartier pragois de Dablice :

« C'était assez stressant. A chaque fois que quelqu'un sonnait à la porte, on se demandait qui c'était, et dans la précipitation on cachait tous les documents écrits dans un vieux poste de télévision. »

Certains documents ont également été passés à l'étranger, et bon nombre d'entre eux avaient été conservés, notamment au siège munichois de Radio Free Europe ou à Londres, à la BBC. La Charte 77 a officiellement cessé ses activités lors d'une réunion de ses porte-paroles, le 3 novembre 1992.