Cinéma : le meilleur de Berlin, Cannes et Venise à Prague pour le festival Be2Can

r_2100x1400_radio_praha.png

Début ce mercredi de la deuxième édition du festival de cinéma Be2Can, qui propose un florilège de longs-métrages présentés et parfois récompensés aux derniers festivals de Berlin, de Cannes et de Venise. A l’affiche notamment, Dheepan de Jacques Audiard, Mia Madre de Nanni Moretti ou encore Le fils de Saul de László Nemes. En plus de trois cinémas pragois, plus d’une quarantaine de cinémas sont impliqués en République tchèque et en Slovaquie dans l’organisation de ce festival initié par la société Filmeurope. Miya Hashimoto est en charge du marketing de cette société – elle parlé un peu plus en détails de la programmation du festival pour Radio Prague :

« Le concept de Be2Can est de présenter une sélection de films récompensés lors des récentes éditions des festivals de Cannes, de Venise et de la Berlinale. La deuxième édition se déroule du 7 au 14 octobre de manière parallèle en République tchèque et en Slovaquie. »

Il faut préciser que Venise se dit Benátky en tchèque et en slovaque, d’où le nom Be2Can…

« Oui et le focus est mis sur ces trois festivals. Parmi les principaux films programmés il y a donc le film Dheepan de Jacques Audiard, palme d’or 2015 à Cannes. »

Un mot sur les autres films français ou coproductions françaises ?

« Parmi les 21 films présentés dans les cinémas il y a six films français, dont Dheepan donc, Mon Roi également, de Maïwenn (et dont l’actrice principale a remporté le prix d’interprétation féminine à Cannes), puis The Search de Michel Hazanavicius et trois autres films : La Tête haute d’Emmanuelle Bercot, présenté hors compétition à Cannes cette année, et deux films un peu plus anciens – Bird people de Pascale Ferran (Cannes 2014) et Tournée de Mathieu Amalric (Cannes 2010). »

Il y a également au programme l’Ours d’or de la Berlinale 2015…

« Oui, Taxi Téhéran, de Jafar Panahi. Avec aussi au programme le film allemand Victoria, ours d’argent de la meilleure contribution artistique 2015. »

Où peut-on voir tous ces films?

« Il y a en tout quarante-quatre cinémas tchèques et slovaques qui proposent ces films. Il y a également dix-huit films à découvrir sur Video on Demand (VOD) et quatre-vingt-douze films sur la chaîne de télévision payante Film Europe Channel, disponible également en République tchèque et en Slovaquie. »

Pour la VOD, comment s’y prendre ?

« Le plus simple est de se rendre sur le site internet du festival www.be2can.eu d'où vous pouvez être redirigé sur une page pour voir le film choisi. »

Combien coûte la VOD ?

« Les films coûtent en moyenne entre 1,80 et 2,60 euros pour une location de 48h. »