Classement IMD : la République tchèque est le 33e pays le plus compétitif au monde

/c/ekonomika/imd_world_competitiveness_ranking_2020.jpg

Pour la deuxième année consécutive, la République tchèque figure à la 33e place du classement de la compétitivité établi pour 2020 par l’Institute for Management Development (IMD) de Lausanne. Le pays arrive en tête de ses voisins du groupe de Visegrád : Pologne (39e), Hongrie (47e) et Slovaquie (57e) qui a perdu quatre places.

Ce palmarès compare le niveau de compétitivité de 63 pays et régions clefs dans le monde en analysant plus de 300 critères différents sur l’année écoulée et au cours des premiers mois de l’année 2020.

L’Institute for Management Development ne publie pas d’informations détaillées sur chaque pays soumis à son analyse et à son classement, mais note que « la compétitivité ne peut être réduite au seul PIB et à la productivité parce que les entreprises doivent également composer avec des aspects politiques, sociaux et culturels. »

Pour la deuxième année consécutive, la première place est occupée par Singapour, l’île-Etat étant suivie par le Danemark, puis la Suisse. Les Etats-Unis ont perdu sept places, passant de la 3e place à la 10e, tout comme la Chine qui a perdu six places pour finir 20e.

Le classement IMD de la République tchèque correspond au dernier classement global de la compétitivité établi par le Forum économique mondial (World Economic Forum - WEF) qui place le pays à la 32e place sur 141 Etats. Le prochain classement WEF pour l’année 2020 devrait être publié en octobre.

Réalisée en février et en avril 2020, l’étude de l’IMD ne prend en compte que les données statistiques concernant la période avant la pandémie de Covid-19 et ne reflète donc pas les possibles conséquences de celle-ci sur l’économie mondiale.