Coronavirus - La minorité vietnamienne modèle de solidarité

Foto: Václav Plecháček, Archiv des Tschechischen Rundfunks

Fabrication de masques de protection, de gels désinfectants, distribution de repas et de boissons ou encore aide aux personnes âgées. En période de confinement et de crise sanitaire, la communauté vietnamienne en République tchèque fait preuve d’une étonnante solidarité à laquelle les Tchèques ne s’attendaient peut-être pas.

Photo: Václav Pecháček, ČRo

« Nous menons cette action pour remercier les services de secours », explique Tuan anh Nguyen, fils du propriétaire d’un restaurant dans la petite ville de Náchod, en Bohême de l’Est. A la différence de son père, lui maîtrise parfaitement le tchèque :

« Il leur suffit de consulter le menu sur internet et de commander le plat de leur choix que nous leur préparons ensuite. Tout est emballé, ils n’ont plus qu’à passer venir chercher leur paquet. Ou alors ils peuvent venir, passer leur commande sur place et nous leur remettons ce qu’ils demandent. »

L’invitation a été lancée sur les réseaux sociaux et a été relayée par la municipalité. Les propriétaires de ce restaurant vietnamien en sont convaincus : personne n’abusera de leur confiance.

Ailleurs aussi, d’autres commerçants vietnamiens apportent leur aide. Par exemple dans cette épicerie de Nové Město nad Metují, autre petite ville de Bohême de l’Est. Ici, c’est pour coudre des masques de protection que les membres de la famille ont mis la main à la pâte :

« Une partie de notre famille vit à Hradec Králové (chef-lieu de la région). Ce sont eux qui s’occupent de la couture. Pour aujourd’hui (vendredi dernier), nous avions une centaine de masques et il n’y en a déjà presque plus. Ma mère les distribue en priorité aux personnes âgées, qui sont les plus menacées et quand elle voit qu’elles n’ont rien sur elles. »

Comme le montrait la Une ce lundi de l’hebdomadaire Respekt, avec une vieille machine à coudre et un masque portant l’inscription « Une Tchéquie forte », l’épidémie de coronavirus a fait naître une importante vague d’empathie et de solidarité en République tchèque. Face à la pénurie de matériel de protection, la société civile s’est largement mobilisée, et la minorité vietnamienne avec elle, donc.

Partout dans le pays, des centaines de commerçants au détail proposent gratuitement café, thé et autres boissons aux services de secours. Pour montrer leur solidarité dans cette lutte contre le coronavirus et leur participation au projet baptisé « Les Vietnamiens viennent en aide », des affiches avec un cœur rouge sont collées sur les vitrines.

Par ailleurs, plusieurs autres initiatives ont encore vu le jour, la communauté vietnamienne, qui forme une des plus importantes minorités en République tchèque, voulant montrer qu’elle non plus n’est pas indifférente.