Début d'un festival de films cultes

r_2100x1400_radio_praha.png

Projet 100, tel est le nom d'un festival de cinéma, organisé, pour la 8e fois déjà, en République tchèque et en Slovaquie. Information par Magdalena Segertova.

Depuis huit ans, le festival présente au public tchèque les films "cultes" de la cinématographie mondiale. Chaque année, son organisateur, Jiri Kralik, en choisit et achète dix. Pas plus, pas moins. Les films font, de janvier à mai, le tour de la République tchèque et de la Slovaquie, ils sont projetés même dans de toutes petites villes. Ensuite, les copies restent à la disposition de cinémas locales. En dix ans, Jiri Kralik et ses collaborateurs auront donc rassemblé cents films, d'où le nom du festival, Projet 100. Nous l'avons déjà dit, il s'agit de films cultes, classiques, qui ont ramassé des prix et parfois aussi fait des scandales. Bref, des films qui ont fait et font parler d'eux et qui figurent assez rarement aux programmes des cinémas tchèques.

Côté comédies, cette année, le Projet 100 présente, par exemple, Le Lauréat de 1967, un grand succès de Dustin Hoffman, Soupe au canard, une comédie américaine des années 30 avec les frères Marx, ou encore le dernier film du groupe britannique Monty Python, Le sens de la vie. Les Tchèques seront certainement curieux de voir Les mille et une nuits de Pier Paolo Pasolini, film inspiré des contes orientales et La Mort à Venise de Luchino Visconti, une adaptation de la célèbre nouvelle de Thomas Mann. Parmi les films tournés tout récemment, qui figurent au menu du festival, citons avant tout L'Intimité de Patrice Chéreau, présentée déjà au Festival du film international de Karlovy Vary. Rappelons que ce film sur la solitude et l'effort de s'en sortir, à travers, par exemple, l'amour physique, a suscité, partout où il a été projeté, des débats houleux. Attendons donc les réactions du public tchèque...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture