Dépénaliser le marihuana ?

Vaclav Klaus

C'est décidément une mode. Marchant sur la trace d'Amsterdam, une partie des députés tchèques demandent à ce que soit dépénalisée en Tchéquie la consommation des drogues douces.

Vaclav Klaus
C'est un groupe de députés du Parti civique démocrate (ODS) de Vaclav Klaus, président de la Chambre des députés, qui défend cette thèse et soutient que la consommation de drogues comparables à l'alcool ou la nicotine devrait être dépénalisée et donc tolérée. Le député Frantisek Pejril a déjà décidé de passer aux actes et de déposer dès la semaine prochaine un projet de loi dépénalisant la consommation de la marihuana. Il propose carrément que la Tchéquie suive l'exemple de la Hollande et que les drogues douces, à l'instar de la cigarette, soient en vente libre dans des officines spéciales. Mais cette initiative ne serait pas la seule. A en croire le quotidien Lidové noviny, la social-démocratie, elle aussi, serait actuellement en train de mettre au point sa conception d'un amendement législatif dans ce sens. Si bien que certains observateurs ne se doutent plus de la levée de l'interdiction des drogues douces, dont le principe n'est plus mis en cause au sein des courants dominants de la Chambre.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture