Des trains pas comme les autres (3)

Photo: www.ckrumlov.cz
0:00
/
0:00

Cette semaine nous continuerons nos voyages dans des trains pas comme les autres, avec la troisième rubrique touristique consacrée à ce sujet. Nous ferons un voyage en Bohême du Sud, aux confins de la Sumava, l'une des plus belles régions forestières de la Tchéquie et un autre voyage sur la ligne de chemin de fer qui relie Prague, la capitale, à Decin, le plus grand port fluvial tchèque. Pour terminer, un voyage dans les trains les plus rapides de Tchéquie, les Pendolino. Donc, en voiture et bon voyage !

Une des voies de chemin de fer les plus captivantes, les plus romantiques, est aussi l'une des plus courtes. Elle ne mesure que 22 kilomètres ! C'est elle qu'emprunte, plusieurs fois par jour, l'un des petits trains électriques qui desservent une partie de la magnifique région de la Bohême du Sud. Le voyage commence à Rybnik (ce qui veut dire étang), une petite commune qui porte bien son nom puisque nous sommes dans une région réputée pour ses étangs et sa pisciculture. Elle se trouve non loin du passage frontière de Dolni Dvoriste, à la frontière autrichienne. La voie ferrée relie cette petite ville à la ligne conduisant au chef-lieu de la région, Ceske Budejovice. Le train met 45 minutes pour parcourir les 22 kilomètres, en longeant le grand étang de Rozmberk, en passant par la pittoresque commune de Vyssi Brod, dont nous avons parlé dans notre ballade touristique sur les gués, en traversant ensuite la localité de Loucovice, pour arriver au grand lac de barrage de Lipno, la « mer de la Bohême du Sud ». Les amateurs de sports nautiques connaissent bien cette voie ferrée, car elle nous fait découvrir de magnifiques panoramas, sur le cours supérieur de la Vltava.

Tábor, photo: Miloš Turek
Ce sont d'ailleurs eux, ainsi que d'autres touristes qui prennent le plus souvent le petit train électrique. Notons que la voie présente un écartement normal. Il existe encore un autre petit train électrique qui roule très doucement et qui relie Tabor, la ville des Hussites, à Bechyne, toujours en Bohême du Sud. Là, vraiment, c'est un train qui va très doucement, à tel point qu'on raconte des histoires à son sujet, comme celle-ci par exemple : Le conducteur du train qui traversait la forêt crie à une grand-mère qui est allée aux champignons : « Grand-mère, montez donc ! » La grand-mère de répondre : « Merci fiston, mais je vais aller à pied, car aujourd'hui je me dépêche ! »

Děčín, photo: Ondrej.konicek, CC BY 3.0 Unported
Le deuxième train que nous allons prendre nous conduira de Prague à Decin, une grande ville, un port fluvial sur l'Elbe avec ses chantiers navals. Il semblerait que cette ligne de chemin de fer ne nous réserve pas de surprises, de panoramas intéressants, d'attractions touristiques. Pourtant, ce n'est pas le cas ! Le trajet dure dans les quatre heures et demi, mais il serait vraiment dommage de le faire d'une seule traite, car il longe la vallée de la Vltava et ensuite de l'Elbe, seul fleuve de la République tchèque sur les bords duquel se trouve la ville de Decin. On peut faire un grand nombre d'arrêts. Par exemple, à Nelahozeves où se trouvent la maison natale et le musée du grand compositeur tchèque Antonin Dvorak.
Říp, photo: Archives de Radio Prague
Avant d'arriver à Roudnice nad Labem, descendez du train pour vous rendre à Krabcice et allez faire un tour au mont Rip, le mont légendaire d'où l'ancêtre Cech a choisi d'établir sa tribu dans les contrées sauvages qui s'étendaient à ses pieds, la Bohême actuelle. Rip, c'est l'un des symboles de l'histoire tchèque.

Pravčická brána, photo: Budka
Avec cette ligne de chemin de fer, vous arriverez aussi à la Porta Bohemica, la Porte de la Bohême, un canyon que traverse l'Elbe. Sur votre route vous avez aussi la ville d'Usti nad Labem et, non loin de là, les magnifiques formations de rochers en grès situées entre Decin, votre destination, et Hrensko, passage frontière avec l'Allemagne. Si vous en avez le temps, passez la nuit à Decin, Hrensko ou Usti nad Labem. Le lendemain, rendez vous dans une autre région, la Suisse tchèque, où vous pourrez admirer d'autres formations de grès et l'une des plus belles oeuvres de la nature, la Porte Pravcicka - Pravcicka brana en tchèque. Attendez vous, cependant, à une excursion d'une journée, sur un terrain assez difficile souvent, donc pas de chaussures à hauts talons ! Vous serez récompensés par de magnifiques vues, des rochers imposants et bizarres et une très bonne cuisine dans le restaurant qui se trouve tout à côté de la Porte. Si vous en avez envie, vous pouvez faire un petit tour en Allemagne.

Avant-dernier train que nous emprunterons dans cette dernière partie des trains pas comme les autres, le Pendolino. C'est le premier train vraiment rapide qui circule sur les voies ferrées tchèques. Ce n'est pas un TGV encore, car ses voies ne lui permettent de rouler qu'à 160 km/h, bien qu'il soit capable d'aller plus vite. Pourtant, le voyageur tchèque surtout sera très sensible au confort que le Pendolino offre, des services semblables à ceux du TGV. Pour l'instant, il circule entre Prague et Ostrava, en Moravie du Nord, par exemple, mais on compte l'utiliser sur les lignes reliant Prague à la capitale slovaque Bratislava, voire Vienne, la capitale autrichienne. Avec le Pendolino, pas tellement question d'admirer les beautés qui se trouvent le long de la ligne.

Ostrava, photo: Archives de Radio Prague
Il va un peu trop vite. Par contre, rien ne vous empêche de faire des arrêts sur votre trajet et d'aller faire de petites excursions, ou bien de vous rendre à Ostrava directement. Là, vous pourrez constater que les environs de ce grand centre industriel sont des plus romantiques et propices à de belles promenades, surtout dans les monts des Beskydes, à la frontière polonaise.

Nous vous recommandons encore un voyage : celui qui vous conduit de la grande station de ski, Harrachov, dans les Monts des Géants, à Tanvald. C'est la voie de chemin de fer la plus « en pente » ou escarpée de Tchéquie. De là vous pouvez continuer votre voyage avec les trains régionaux allemands qui vous offrent un très grand confort. Si vous en avez envie, vous pouvez aller jusqu'à Dresde. Le billet Sone plus vous coûtera seulement dans les 6 euros pour quatre personnes. Mais attention, seulement pendant les week-ends ! Donc encore une fois, bon voyage et rendez-vous pour d'autre ballades touristiques avec Radio Prague !

10
50.781772600000
14.214583400000
default
50.781772600000
14.214583400000
50.775438600000
15.425384300000
50.874049300000
14.241435700000
48.706369160000
14.065246580000
49.841271500000
18.290248300000
50.386016110000
14.289607220000
49.414161700000
14.657792100000
50.661026600000
14.032996800000