Echapper au cancer par n'importe quel moyen

r_2100x1400_radio_praha.png

L'Union des patients demande au ministre de la Santé, Bohumil Fischer, d'annuler sa décision dans laquelle il considère que le traitement complémentaire des cancéreux, par la ligature des tumeurs, connu sous l'appellation dévitalisation, est une méthode incompatibles avec les normes médicales. Moyennant une lettre aux hôpitaux au mois de mars dernier, le ministre a pratiquement empêché les médecins de recourir à cette méthode. A l'époque, la dévitalisation était implicitement pratiquée dans plusieurs hôpitaux de la république. Depuis, elle ne fut possible que dans quatre services qualifiés, et seulement à des fins expérimentales. Au 1er octobre, il lui a été mis fin, pour avoir été jugée non concluante. Mais les représentants des patients ne l'entendent pas de cette oreille, estimant qu'il n'y a pas de raison que cette issue soit fermée aux malades, quand elle est la seule voie du salut.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture