Économie/Commerce

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Rendez-vous aujourd'hui avec un « ethnologue absintheur ». Il porte un nom belge mais est Français et doctorant en socio-anthropologie. Il était de passage dans la capitale tchèque la semaine dernière et Radio Prague en a profité pour l'emmener au Café Slavia et lui poser quelques questions sur cette boisson à la réputation sulfureuse :

« Je m'appelle Arnaud van de Casteele, je suis doctorant en sociologie à l'Université Rabelais de Tours, j'ai entamé une thèse sur le thème de l'absinthe, je m'intéresse au renouveau de la boisson. Je suis originaire de l'Est de la France donc j'ai commencé dans la région de Pontarlier et puis en Suisse dans la région du Val-de-Travers, où on a toujours fait de l'absinthe clandestine. Je m'intéresse aussi bien aux horticulteurs qu'aux distillateurs, aux cavistes, aux restaurateurs qui utilisent la saveur absinthe dans différents mets - poissons et même glaces - tout ce qui tourne culturellement autour de l'absinthe, elle est connue pour les artistes de jadis qui l'ont utilisée, mais on s'aperçoit que des artistes contemporains ont comme une idée d'une muse verte qui viendrait les effleurer au XXIe siècle (Marylin Manson vient de créer sa propre marque, la Mansinthe, ndlr). »

Alors c'est quoi l'absinthe ?

Artemisia Absinthium
« C'est assez dur à résumer brièvement : c'est un objet éclaté. L'absinthe, c'est Artemisia Absinthium, la plante, c'est aussi la boisson qui est faite à partir de plusieurs plante, c'est un produit de terroir qui fait partie d'un patrimoine gastronomique local, c'est aussi un mythe bien sûr avec toutes les oeuvres qu'on a sur la chose et qui perdurent dans l'imaginaire des gens, c'est aussi un concept touristique qui se développe un peu partout, et puis un objet de collection avec tous les objets qui tournent autour de l'absinthe. »

Un concept touristique, notamment à Prague, est-ce que c'est ça qui vous amène ici ? Un phénomène apparemment assez nouveau même si on veut en faire une tradition ancienne, on voit partout des boutiques dans le centre où les touristes s'empressent d'acheter de l'absinthe tchèque...

« J'ai remarqué le même phénomène un peu partout. J'étais récemment à Londres, à Madrid, à Venise et l'absinthe a le même aura. Je suis à Prague depuis quelques heures seulement et je compte bien voir si c'est réellement un phénomène touristique ou si on peut voir une culture un peu plus profonde dans la consommation d'absinthe. Apparemment, l'absinthe aurait des racines assez profondes avec des influences polonaises. Je suis à la recherche des traces passées et puis pour voir ce que devient le mythe aujourd'hui. »

Alors nous sommes dans le célèbre Café Slavia, dont un des symboles est ce tableau qui est derrière nous signé par le peintre Oliva et qui s'intitule Le buveur d'absinthe...

« Je découvre, je suis évidemment attiré par ce merveilleux tableau, qui n'est pas souvent référencé dans la bibliographie autour de l'absinthe et c'est bien dommage... Ça donne envie de consommer... »

Ça tombe bien, on vient de nous apporter de l'absinthe. On nous l'a apportée avec la fameuse cuiller en argent percée, du sucre et des allumettes, ça vient d'où ça ?

« Il y a plusieurs sources : il y a un phénomène un peu spectaculaire dans le fait de flamber une absinthe. Certains l'attribuent au côté touristique mais apparemment ça serait une tradition qui pourrait remonter un peu plus loin sous la forme d'un remède de grand-mère. En flambant le sucre c'était peut-être une des manières de mieux faire passer le breuvage et d'apporter des choses en plus... comme un grog quand on est malade... »

Je vous laisse goûter pour me dire ce que vaut l'absinthe tchèque...

« Elle a une jolie couleur verte. Au nez, elle dégage quand même beaucoup l'alcool. »

Il paraît que l'absinthe tchèque est réputée pour son fort taux d'alcool justement.

« On retrouve aussi des forts taux d'alccol en Espagne, où on en trouve à plus de 80°C... Je vais tremper mes lèvres dedans pour la tester en la buvant pure. Santé ! »

Pour savoir comment notre expert a trouvé l'absinthe tchèque, ne manquez pas la prochaine émission, la semaine prochaine, même heure même fréquence.