« En attendant aies-toi ! Je me réjouis ! »

Pá pá

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague – Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Nous avons déjà eu l’occasion, dans des émissions précédentes, de décrire les saluts tchèques – ahoj, čau, nazdár ! Mais que se disent les Tchèques en se quittant ? Beaucoup plus que « salut, à plus tard », ou « à la prochaine » ! C’est ce que nous allons détailler aujourd’hui.

Mettons-nous en situation. Deux tchèques se rencontrent. S’ils se vouvoient, ils se saluent par un « dobrý den » ou « dobrý večer » - « bonjour », « bonsoir ». S’ils se connaissent mieux, ils peuvent se gratifier d’un « nazdar ! » ou « ahoj ! », « salut ! », éclairés dans « le tchèque du bout de la langue » du 15 novembre 2003 (http://www.radio.cz/fr/article/47457). Ils ont par contre, pour se quitter, des possibilités d’expressions courantes insoupçonnables à nous autres francophones et nos « à bientôt »...

« Zatím » permet d’exprimer un laps de temps avant de revoir son interlocuteur. « Zatím » se traduit littéralement par « en attendant » ou « entre-temps ». On peut être tenté, en tant que francophone, de traduire notre traditionnel « à plus ! » par le tchèque « zatím ! », or « zatím » est inutilisable de cette manière. Il doit être complété, comme le serait « entre-temps », par « ahoj ! », « salut ! » « měj se ! », « porte-toi bien » ou toute autre évocation, du choix de l’utilisateur. On peut entendre, par exemple, en guise de salut, « zatím si to užij ! », « profites-en en attendant ! ». Le Tchèque n’a donc pas de formule pour exprimer un petit, sec et neutre « à plus tard ! ». Plusieurs possibilités autrement plus chaleureuses, cependant, s’offrent à lui.

« Zatím se měj! », ou « Měj se ahoj ! » entend-on souvent en quittant quelqu’un. Mot-à-mot, « en attendant aies-toi! », ou « aies-toi, salut ! ». On peut également se contenter, en tchèque, de « měj se !». « Měj se » est l’impératif du verbe « mít se », littéralement « s’avoir », mais qui se traduirait plutôt par « se porter » - « mám se dobře », par exemple, signifiant « je vais bien ». Si nous utilisons peu des expressions comme « porte-toi bien ! » ou « prends soin de toi » en quittant nos collègues de bureau ou les réceptionnistes des administrations, « měj se » est, en revanche, d’utilisation plus que quotidienne. « Měj se » se précise souvent, se déclinant à l’infini : « Měj se krásně ! », « Měj se hezky » ou « Měj se pěkně », « porte-toi joliment », sont les plus courants, « Měj se prima ! », « porte-toi chouettement » ou encore « Měj se fajn », « porte-toi bien » - « fajn » étant une transcription tchèque de l’anglais « fine » - mais nous aurons l’occasion d’en reparler…

Mon amie tchèque Mirka (oui oui, vous l’avez reconnue… dans une émission précédente, elle m’avisait de « ne pas le résoudre ! » « neřeš to ! ») me prévient, à chaque fois que nous prévoyons de nous rencontrer : « j’ai déjà trop hâte de te voir ! ». Ceci correspond à sa traduction de ce qu’elle exprimerait en tchèque : « těším se na tebe ! », expression si courante et si intraduisible en français. Le dictionnaire propose de traduire « těším se na to » par « j’attends quelque chose avec impatience », ou l’infinitif « těšit se » par « se réjouir », « se faire une fête de ». Mais si « je me réjouis de te revoir » est soutenu et peu employé à l’oral, « těším se! » est tout a fait courant et s’utilise également quotidiennement dans des contextes forts différents (preuve s’il en est, google.com répertorie 121 000 pages comportant littéralement l’expression « těším se! »). Le simple « těším se! » est devenu si courant qu’il s’utilise presque comme on dirait « à tout à l’heure » : on emploie « těším se! » en fixant un rendez-vous avec un ami mais aussi pour un rendez-vous de travail ou un entretien d’embauche ! Enfin, ici encore, « těším se!» se décline à l’infini – « těším se na Vás », « těším se na cestu », « těším se na večer ! », « těším se na léto »... « je me réjouis à l’idée de te voir, de voyager, d’être ce soir, de l’été »...

C’est ainsi que s’achève notre description des formidables possibilités qu’offre la langue tchèque, chaque jour, au moment de se quitter, et avec elle ce « Tchèque du bout de la langue ». En attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible – mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous – slunce v duši, salut et à bientôt – zatím ahoj ! et nous nous réjouissons – těšíme se na Vás !