En Moravie, marcher sur les pas de Cyrille et Méthode et découvrir les racines de la culture slave

Photo: Facebook de Cyrilometodějská stezka

Ce n’est pas nouveau, mais la Moravie, parfois un peu oubliée par les visiteurs de passage en République tchèque, gagne très certainement à être mieux connue. Excellente région viticiole, la Moravie permet aussi de découvrir les racines de la culture slave. C’est l’objectif du nouvel Itinéraire des Saints-Cyrille-et-Méthode, du nom des frères qui, au IXe siècle, ont contribué à l’évangélisation des peuples des Pays tchèques.

L'idée de créer un itinéraire culturel européen se rapportant aux aux saints Cyrille et Méthode, grandes figures de l’histoire tchèque et d’une grande partie de l’Europe centrale, remonte à une dizaine d’années. Elle est la conséquence de l'intérêt croissant pour le tourisme religieux.

Pustevny,  photo: Ondřej Tomšů
Photo: Facebook de Cyrilometodějská stezka

Trois chemins balisés principaux longs respectivement de 86, 100 et 131 kilomètres peuvent être empruntés depuis Pustevny, dans les monts des Beskides, qui appartiennent aux Carpates, le bourg de Vranov, lieu de pélerinage situé dans les environs de la ville de Znojmo, ou encore Skalka nad Váhom, autre lieu de pélerinage en Slovaquie voisine. Tous ces chemins ne mènent pas à Rome, mais à Velehrad. Autant d’endroits depuis lesquels la culture chrétienne, il y a plus de 1 100 ans de cela, s’est peu à peu répandue en Moravie et en Slovaquie donc, puis en Bohême.

Autant de chemins essentiellement de randonnées, comme le confirme la directrice de l’Association de l’Itinéraire culturel européen des Saints-Cyrille-et-Méthode, basée à Zlín, Martina Janochová :

Martina Janochová,  photo: TV Noe

« Les sentiers ont été balisés en 2018 et 2019. Nous n'avons pas encore de retour sur leur fréquentation, car nous ne délivrons de passeport du pèlerin et des certificats commémoratifs que depuis cette année. Ces documents nous permettront de mesurer l'intérêt. »

« Les sentiers Cyrille-et-Méthode suivent les itinéraires déjà existants qu’ont toujours empruntés les touristes tchèques et slovaques. Nous n’avons fait que les connecter de manière à proposer des étapes plus longues pour que les gens, s'ils en ont envie, puissent voyager pendant plusieurs jours. Le but était aussi de relier d'importants lieux de pèlerinage et sacrés ou sites archéologiques liés à l'époque de la Grande-Moravie. »

Cyrille et Méthode

Pour de nombreux Tchèques aujourd’hui, l'héritage de Cyrille et Méthode, originaires de Thessalonique, n'est plus qu’un chapitre parmi de nombreux autres de l'histoire. Ces différents chemins, dont certains peuvent également être suivis virtuellement, pourraient donc susciter un nouvel intérêt pour ces personnages finalement assez peu ou mal connus.

Les deux apôtres ont notamment mis au point un alphabet pour diffuser la Bible dans une langue compréhensible des peuples slaves. En 1980, le pape Jean-Paul II a proclamé les frères missionnaires co-patrons de l’Europe.

Photo: Facebook de Cyrilometodějská stezka

L’Itinéraire des Saints-Cyrille-et-Méthode doit aussi permettre aux randonneurs de découvrir les autres richesses, culturelles, naturelles ou encore gastronomiques, d’une région réputée aussi pour la qualité de son accueil et sa chaleur humaine.

C’est pourquoi l’association chargée de sa gestion aimerait le faire ajouter à la liste des Itinéraires culturels européens, comme il en existe déjà trente-huit autres sur le continent. Un label que l’association a déjà tenté d’obtenir il y a quelques années, sans succès, faute de contacts suffisants hors de République tchèque et de Slovaquie, selon Martina Janochová :

« C’est mieux sur ce point désormais. C’est d’ailleurs pourquoi, en juillet dernier, nous avons déposé un dossier pour obtenir le label d’Itinéraire culurel du Conseil de l’Europe. Si tout se passe bien, nous devrions défendre notre candidature en avril prochain auprès de l’Institut européen des itinéraires culturels à Luxembourg. »

La basilique de Velehrad,  photo : Bjalek Michal,  CC BY-SA 3.0

L’Itinéraire des Saints-Cyrille-et-Méthode présente non seulement des localités bien connues telles donc que Velehrad, centre spirituel de la région où, chaque année autour du 5 juillet, jour de fête nationale, se rassemblent plusieurs dizaines de milliers de croyants de toute la République tchèque et des pays voisins, Radhošť ou encore la ville slovaque de Děvín, mais aussi d’autres lieux moins connus qui commencent néanmoins à attirer l'attention des visiteurs de la région.

Děvín,  photo: Jan Dušek,  ČRo

« L’idée est de faire en sorte de présenter l’essentiel de ce qu’aucun pélerin qui se lance sur les traces de Cyrille et Méthode ne devrait manquer de voir ou de savoir. Dans la région de Moravie et de l’ouest de la Slovaquie, il existe une cinquantaine d’endroits de ce type. Il s’agit de monuments sacrés et de lieux de pèlerinage, bien sûr, mais aussi de sites fortifiés qui étaient des grandes places à l’époque de la Grande-Moravie ou encore de châteaux médiévaux. »

Et c’est promis : dès que la vie reprendra un cours un peu plus normal, que les mesures de restriction seront levées et qu’il sera de nouveau possible de se déplacer et de voyager plus librement, Radio Prague International vous emmènera plus concrètement sur les traces de Cyrille et de Méthode pour mieux vous faire découvrir cette belle région de Moravie.

Radhošť,  photo: Michal Polášek,  ČRo
10
49.487475510000
18.264341350000
default
49.487475510000
18.264341350000
49.491586400000
18.223120000000
49.105915100000
17.394580800000