Encore plus de camions sur les routes tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

Les camions, les poids-lourds, bref le Transport Routier International est devenu la hantise des automobilistes et des riverains des principales voies de communication routières en République tchèque. A compter du 1er juillet, cette hantise deviendra encore plus importante. En effet, c'est à cette date qu'entrera en vigueur le nouveau code de la route qui permettra aux camions de rouler encore plus longtemps sur les autoroutes et les routes tchèques.

Les camions, les poids-lourds, bref le Transport Routier International est devenu la hantise des automobilistes et des riverains des principales voies de communication routières en République tchèque. A compter du 1er juillet, cette hantise deviendra encore plus importante. En effet, c'est à cette date qu'entrera en vigueur le nouveau code de la route qui permettra aux camions de rouler encore plus longtemps sur les autoroutes et les routes tchèques. Ainsi donc, les longues files de poids-lourds deviendront chose courante même dans la matinée du dimanche. De même en ce qui concerne le samedi pendant les mois de vacances donc juillet et août. Jusqu'à maintenant, les camions pouvaient rouler librement sur les routes tchèques le vendredi et le samedi, à l'exception de l'été où ces routes leur étaient interdites pratiquement pendant tout le week-end. A partir du 1er juillet la circulation des poids-lourds sur les autoroutes et routes tchèques est interdite, pendant les mois d'été, seulement le vendredi entre 17.00 et 21.00 heures, le samedi entre 07.00 et 13.00 heures, le dimanche entre 13.00 et 22.00 heures. Mais pendant le reste de l'année, les camions ne pourront pas emprunter les routes tchèques seulement le dimanche entre 13.00 et 22.00 heures. Depuis l'entrée de la Tchéquie dans l'Union européenne, le nombre de poids-lourds qui roulent quotidiennement sur les principaux axes routiers tchèques a doublé, plus de 5 000 par jour. Les automobilistes tchèques ne sont pas contents car les camions représentent un certain danger sur les routes, avec leurs chauffeurs qui ne respectent pas le code très souvent, les camions endommagent aussi les routes et nuisent gravement à l'environnement.

Naturellement, les associations des camionneurs accueillent avec joie l'entrée en vigueur du nouveau code. Les économistes aussi, mais ces derniers appellent à instituer, le plus rapidement possible, le système de péage sur les axes routiers tchèques, ce qui permettrait de limiter en partie le nombre de camions étrangers qui les empruntent et de fournir des moyens financiers pour les réparations indispensables des routes. Le gouvernement vient de signer le contrat d'exploitation de ce système avec la société Kapsch qui a remporté l'appel d'offres, pourtant, les résultats de ce dernier ont été contestés par un autre participant, Autostrade, et la cour régionale de Brno vient d'arrêter la validité de la décision de l'Office antimonopol, une décision indispensable pour que le contrat en question puisse entrer en vigueur. Cela veut dire que les camions étrangers continueront, pour un temps, à choisir un itinéraire traversant la Tchéquie où les frais de transit sont beaucoup moins élevés qu'en Autriche ou en Allemagne. Une déception de plus pour automobilistes tchèques et la population en général, ajoutée à celle créée par le nouveau code de la route.