Etre amoureux jusqu'aux oreilles

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Depuis le lancement de cette émission voilà de cela désormais trois ans et demi, plusieurs de ses numéros ont été consacrés à intervalles plus ou moins réguliers à la recherche d'expressions idiomatiques de la langue tchèque se rapportant à certaines parties du corps humain. Nous vous proposons donc de passer en revue l'ensemble du corps et de revenir sur quelques expressions que nous avons estimées comme étant les plus amusantes, surprenantes ou imagées.

La première partie du corps qui nous avait intéressée avait été la tête - hlava. Un mot qui, en tchèque comme en français, possède plusieurs sens. Rien d'étonnant donc à ce qu'il fasse partie d'une quantité d'expressions, et le plus important pour nous dans cette affaire sera, donc, de « ne pas perdre la tête » - « neztrácet hlavu ». Mais ouvrons notre dictionnaire au mot « hlava », et prenons quelques idiomes au hasard pour mieux nous rendre compte de leur richesse et de leur diversité de sens. Un moyen aussi de constater que de nombreuses expressions sont semblables sur le fond à celles que nous connaissons déjà en français. Tout juste peut-on remarquer que les Tchèques formulent leur pensée un peu différemment. Ainsi, par exemple, lorsque quelque chose n'a aucun sens, un Français dira « cela n'a ni queue ni tête », alors qu'un Tchèque, lui, dira « nemá to hlavu ani patu », soit, littéralement, « cela n'a ni tête ni talon ».

Lorsque quelqu'un se donne beaucoup de mal pour parvenir à la réalisation de quelque chose, on utilise parfois l'expression « se mettre, se plier en quatre ». En tchèque, cela donne « stavět se na hlavu », soit « se placer, se mettre sur la tête ». Cette même expression peut également être employée lorsque l'on veut faire comprendre à quelqu'un qu'il n'aura rien, qu'il n'obtiendra rien quoiqu'il fasse, soit l'équivalent de « tu peux toujours repasser ». Quand il y a beaucoup de monde dans un endroit, lorsqu'il y a un monde fou, les Tchèques disent également « byla tam hlava na hlavě », ce qui signifie, une fois encore traduit mot à mot, « là-bas, c'était tête contre tête ».

Le mot « tête » indique, donc, non seulement la partie du corps, mais aussi l'esprit avec, par exemple, l'expression « leží mu to v hlavě », dont la traduction nous donne à peu près « cela lui reste dans la tête », et signifie, en fait, que « cela le travaille, le tracasse ». En tchèque, le mot « tête » peut aussi désigner le raisonnement, le discernement, avec, par exemple, l'expression « mít jasnou, otevřenou hlavu », soit « avoir la tête ouverte, claire » qui donne en français « avoir l'esprit ouvert », ou, au contraire, l'entêtement, l'obstination avec l'expression « mít tvrdou hlavu », soit « avoir la tête dure ».

La plupart des hommes ont le dessus de la tête recouvert de cheveux. Mais si l'on s'en tient à une curieuse expression, mieux vaut cependant que ces cheveux ne soient pas trop longs, puisque les Tchèques pensent que « dlouhé vlasy, krátký rozum », ce qui veut dire « cheveux longs, peu de raison ». Un idiome aux origines très anciennes et surtout à la connotation à priori quelque peu sexiste qui pourrait assurément faire « dresser les cheveux sur la tête » - « vlasy vstávají na hlavě », de nombreuses féministes, mais qui, en fait, s'applique aussi bien aux hommes qu'aux femmes. A noter à propos de cette dernière expression qu'il en existe une autre synonyme: « vlasy se ježí », qui signifie que « les cheveux se hérissent ». En français, le sens est suffisamment clair pour être compris, mais il est intéressant de constater que pour une coupe de cheveux en brosse, les Tchèques disent plutôt « avoir les cheveux en hérisson » - « mít vlasy na ježka ». De la même manière, lorsque quelqu'un est mal peigné, qu'il a les cheveux embroussaillés, on dira « má vlasy jako vrabčí hnízdo », soit « il a les cheveux comme un nid de moineau », le moineau étant, en effet, connu pour avoir des nids nettement moins bien construits, élaborés, qu'une hirondelle, par exemple, ou une mésange. Enfin, pour en terminer avec les coupes de cheveux, lorsque quelqu'un a les cheveux raides, on dira « má vlasy jako hřebíky », c'est à dire qu'il « a les cheveux comme des clous ».

Et puisque nous sommes en mai, un mois privilégié pour les amoureux, terminons avec cette jolie expression relative non pas aux cheveux, mais aux oreilles - uši. Si les Tchèques peuvent, en effet, « être endettés jusqu'aux oreilles » - « být zadlužený až po uši », ce qui est, vous l'aurez compris, l'équivalent de l'expression française « être endetté jusqu'au cou », ils peuvent aussi et surtout « être amoureux jusqu'aux oreilles » - « být zamilovaný až po uši ». C'est alors une bonne raison, pour certains, bien sûr, de « rougir jusqu'aux oreilles » - « zrudnout až po uši », mais surtout pour « sourire d'une oreille à l'autre » - « smát se od ucha k uchu », ou « avoir la bouche d'une oreille à l'autre » - « mít pusu od ucha k uchu », ce qui revient au même, c'est à dire faire un grand sourire.

C'est donc en étant amoureux et souriant que se referme ce « Tchèque du bout de la langue », consacrée à la révision de quelques expressions relatives au corps humain. Nous reviendrons sur le sujet très bientôt, mais en attendant, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj ! Et surtout, soyez donc amoureux jusqu'aux oreilles - buďte zamilovaní až po uši !