Fais quelque chose ! : une campagne financée par le gouvernement tchèque pour motiver les jeunes Roms

udelej_neco1.jpg

Sortir les Roms de la léthargie et de la dépression : c’est l’objectif d’une nouvelle campagne lancée cette semaine qui veut démontrer aux jeunes de la minorité qu’on peut être Rom et réussir sa vie. Cette campagne d’information financée par le gouvernement tchèque s’appelle Ker vareso ! - en langue romani ça veut dire Fais quelque chose !

Ker vareso ! en romani, Udělej něco ! en tchèque : c’est un morceau du groupe Gipsy.cz qui a donné son titre à cette nouvelle campagne Fais quelque chose !- pour contribuer à motiver les Roms et faire en sorte qu’ils aient de l’ambition.

La première étape de cette campagne d’information était la cité de Chanov près de Most, dans le nord du pays. Une cité essentiellement habitée par des Roms. Les membres du groupe Gipsy.cz ont d’abord rencontré des jeunes de l’école du quartier, pour leur parler d’eux et de leur parcours.

Gipsy, photo: CTK
« Peut-être que c’est justement grâce à une star, à une célébrité dans laquelle ils vont se reconnaître et qu’un déclic va se faire. On espère qu’ils se disent ‘ouais, lui il a réussi alors moi aussi je vais essayer »

Le rapper Gipsy fait partie des quatres personalités roms choisies pour les affiches de cette campagne orchestrée par l’association Romea. Des affiches partagées en deux : une moitié montrant la vie quand on ne fait rien, l’autre quand on fait quelque chose.

Gipsy, photo: CTK
Gipsy en train de jouer à la machine à sous, la journaliste Jarmila Balážová en train de faire le trottoir. David Beňak, directeur du bureau des affaires sociales et sanitaires dans une des mairies de la capitale, est lui montré en train de collecter des morceaux de métal et l’actrice Denisa Demeterová attend, elle, les allocations sociales. Et la deuxième photo sur l’autre moitié de l’affiche les montre sur leur lieu de travail. Le slogan : fais quelque chose ! Tu peux choisir.

Iveta Milerová travaille pour le centre communautaire de Chanov :

Vojtěch Lavička
« C’est important d’abord que les enfants sachent qu’ils ont des chances de réussir. Ensuite, c’est important qu’ils soient dans un environnement qui les aide, et si ce n’est pas le cas, alors il reste la chose la plus importante : la volonté. Ils doivent eux-mêmes vouloir y arriver et si on leur donne leurs chances, alors ils pourront réussir dans la société. »

Dans le cadre de la campagne contre le racisme, le gouvernement a financé cette campagne à hauteur de 15 000 euros. Les coordinateurs ne se font pas d’illusion, mais si cela peut motiver ne serait-ce que quelques uns des jeunes, c’est déjà une réussite, explique le violoniste de Gipsy.cz, Vojtěch Lavička :

« Je viens de parler avec un garçon de 15 ans qui ne sait pas ce qu’il va faire plus tard et qui s’en moque totalement. Tout lui est égal. C’est le pire qui peut arriver et c’est pour aider des gens comme ça qu’on est ici. »

Les affiches de la campagne seront collées dans six villes du pays dont Most, Prague et Brno. Un spot vidéo devrait aussi bientôt être diffusé sur les télévisions et au cinéma.

www.udelejneco.cz