Feu vert à la publicité comparative

r_2100x1400_radio_praha.png

Le monde de la publicité est en train de vivre, en République tchèque, une petite révolution : depuis le début de l'année, une loi permettant la publicité comparative, strictement interdite jusqu'alors, est en vigueur. Les agences de publicité commencent, petit à petit, à se servir de cette nouvelle arme. Ces derniers jours, la première publicité impitoyable est apparue dans les médias tchèques : le supermarché Tesco, ouvert 24 heures sur 24, a annoncé qu'à la différence de son rival Carrefour, il ne fermait jamais ses portes aux consommateurs. Tesco n'a pas oublié, bien sûr, de marquer sur sa publicité les heures d'ouverture à Carrefour, "seulement" de 7 à 24... Mais, selon les spécialistes, la publicité tchèque ne sera jamais aussi dure et agressive qu'aux Etats-Unis par exemple, où McDonald's et Burger King, Coca-Cola et Pepsi-Cola luttent vraiment à couteaux tirés. Les firmes concurrentielles devront faire attention, car la loi définit huit conditions assez sévères que la publicité sera obligée de remplir. D'ailleurs, la publicité comparative est un des fruits du rapprochement de la législation tchèque à celle de l'Union européenne.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture