Foot : les deux « S » pragois passeront au chaud la longue trêve hivernale

Photo: CTK

Après la 17e journée disputée le week-end dernier, le championnat de République tchèque de football est entré dans une longue trêve hivernale dont il ne ressortira que le 10 mars prochain. Et grâce à sa victoire (2-0) obtenue, lundi, sur le terrain du FC Kladno, c'est le Sparta Prague qui passera l'hiver en tête du classement avec une courte avance sur son rival du Slavia. La lutte pour le titre promet donc d'être serrée au printemps prochain.

Sparta Prague et FC Kladno, photo: CTK
Trois mois de trêve : les footballeurs tchèques ne sont certes pas des ours, mais neige et gel rendant les terrains impraticables, ils sont donc entrés dans une longue période d'hibernation. A l'issue de cette première partie de championnat, 17 des 30 journées inscrites au calendrier de la saison ont déjà été disputées. C'est donc le Sparta Prague qui mène la danse avec 36 points, soit deux de plus que son grand rival du Slavia. Juste derrière les deux clubs les plus prestigieux de l'histoire du football tchèque, on retrouve le champion en titre, le Slovan Liberec, avec 33 points, puis Mlada Boleslav. L'équipe de Bohême centrale, désormais bien connue des amateurs de ballon rond en France pour avoir affronté l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain en coupe d'Europe, voit arriver cette coupure à point nommé suite à une série de mauvais résultats. Bien qu'à bout de souffle, Mlada Boleslav doit toutefois encore disputer un match décisif la semaine prochaine à Tel-Aviv, contre l'Hapoël, une victoire le qualifiant pour les 16es de finale de la Coupe UEFA.

Slavia Prague et Banik Ostrava, photo: CTK
Pour la première fois depuis de longues années, ce sont les deux clubs pragois qui mènent la danse d'un championnat qui souffre toujours de l'absence de ses meilleurs joueurs dispersés un peu partout en Europe. Après un début d'exercice hésitant, le Sparta a relevé la tête et enchaîné les bons résultats, une série positive qui a permis aux partenaires du Français Ludovic Sylvestre de retrouver une position au classement plus conforme au statut du club sur la scène nationale. Les « Rouges et Blancs » du Slavia, qui disposent de l'effectif le plus jeune de la Gambrinus Liga, ont eux aussi retrouvé le haut du tableau et peuvent donc croire en leurs chances de conquête d'un titre de champion qui leur échappe depuis 1996. Quant au Slovan Liberec, aux résultats très réguliers, il semble disposer de suffisamment d'arguments pour conserver son titre, même si les départs annoncés de certains joueurs clefs lors du mercato pourraient l'obliger à revoir ses ambitions quelque peu à la baisse. Mais voilà bien un mal dont souffrent l'ensemble des clubs tchèques, le Sparta y compris, comme en témoignent ses résultats régulièrement décevants face aux ténors européens.