Football : le Slavia toujours leader, deux Français sous le même maillot à Most

Slavia Prague - Sigma Olomouc, photo: CTK

Après la trêve internationale et une semaine pour le moins animée avec l'équipe nationale, le championnat de République tchèque de football a repris ses droits ce week-end avec la vingtième journée. Grâce à sa victoire à Olomouc (2-1) le Slavia Prague reste leader et peut espérer, à dix journées de la fin, conquérir son premier titre de champion depuis 1996. Par ailleurs, les frères Mendy ont évolué pour la première fois ensemble en championnat. Pour Vincent, il s'agissait même d'une grande première en Gambrinus Liga.

Slavia Prague - Sigma Olomouc, photo: CTK
Les deux tiers des matchs ont donc déjà été disputés et le Slavia Prague continue de mener la course en tête après sa victoire (2-1) obtenue, dimanche soir, à Olomouc, en Moravie, contre le Sigma. Il s'agissait de la septième victoire consécutive et du quatorzième match sans défaite des Pragois. Grâce à ce nouveau succès, le Slavia disposait, lundi, avec 43 points, de quatre unités d'avance sur ses deux premiers poursuivants, le Slovan Librec et le Sparta Prague. Liberec, champion en titre, s'est, lui aussi, imposé à l'extérieur (2-1), sur le terrain de Brno grâce à deux buts de son jeune international Daniel Pudil, et reste donc bien placé dans la course indécise au titre de champion. De son côté, le Sparta Prague recevait Mlada Boleslav, quatrième, lundi soir, en match décalé et pouvait donc espérer, en cas de victoire, revenir à une petite longueur de son grand rival du Slavia.

Deux Français sous le même maillot à Most

Autre fait marquant de cette 20e journée : la première apparition sous le maillot de Most, onzième au classement, du jeune milieu de terrain français Vincent Mendy. Mieux encore : l'ancien joueur de Versailles, âgé de 19 ans, a effectué ses grands débuts aux côtés de son frère aîné, Noël-Alexandre Mendy, qui, lui, est habitué aux joutes de la Gambrinus Liga depuis plusieurs saisons déjà. La présence des deux Français n'a toutefois pas permis à Most de faire mieux qu'un match nul et vierge à domicile contre Teplice dans le derby de Bohême du Nord. A signaler également la nouvelle très bonne prestation en défense centrale d'un autre francophone, le jeune international canadien André Hainault. Plus généralement, le club de Most constitue une rareté dans le championnat tchèque puisque pas moins de quatorze joueurs étrangers y sont sous contrat, la plupart étant de jeunes espoirs.

Les Tchèques en France : Plasil et Rozehnal buteurs

Toujours en football, plusieurs joueurs tchèques se sont mis en évidence avec plus ou moins de bonheur en France ce week-end. Milan Baros avec l'Olympique lyonnais et Vladmir Smicer avec les Girondins de Bordeaux se trouvaient au Stade France, samedi soir, à l'occasion de la finale de la coupe de la Ligue remportée par le club de l'Aquitaine. Toutefois, si Milan Baros est entré en jeu à un quart d'heure de la fin sans parvenir à se montrer décisif, Vladimir Smicer est, lui, resté sur le banc des remplaçants. En championnat, Jaroslav Plasil a inscrit un but qui a permis à l'AS Monaco de ramener le point du match nul (1-1) de son court déplacement à Nice dans le derby de la Côte d'Azur. Quant à son coéquipier, Jan Koller, il est, une nouvelle fois, resté muet. Autre buteur tchèque, mais contre son camp, le défenseur du Paris Saint-Germain David Rozehnal. Un but sans conséquence cependant puisque le club de la capitale s'est finalement imposé (2-1) sur la pelouse du RC Lens. Une victoire qui permet au PSG de quitter la dernière place au classement. Enfin, le match entre Toulouse et Saint-Étienne, entraîné par Ivan Hasek, a été marqué par l'entrée en jeu en même temps à quelques minutes de la fin de l'ancien attaquant du Slavia Prague Pavel Fort côté toulousain et de Marek Heinz côté stéphanois. Deux remplacements qui n'ont rien changé à la victoire de Toulouse (1-0).