Tirez le rideau…

Teplice - Slavia Prague, photo: Ondřej Hájek / ČTK
0:00
/
0:00

La saison 2017-2018 du championnat de République tchèque de football appartient à l’histoire et on connaît désormais les noms de tous les clubs qui participeront aux coupes européennes la saison prochaine et de ceux, relégués et forcément plus malheureux, qui évolueront en deuxième division. La 30e et dernière journée de l’HET Liga a été disputée samedi, quelques heures seulement avant une finale de Ligue des champions autrement plus excitante, ce qui n’était cependant pas une raison suffisante pour ne pas s’y intéresser.

Pavel Vrba, photo: YouTube
Un chiffre tout d’abord pour résumer cet exercice 2017-2018 : un peu plus de 1,3 million de spectateurs se sont rendus dans les stades des clubs de l’HET Liga, soit le total le plus élevé de ces dix-huit dernières années. Inversement, le nombre total de buts inscrits a été le plus faible de ces dix dernières saisons. Et comme en 2011, 2013, 2015 et 2016, c’est Plzeň qui a été sacré champion. A la différence toutefois de son dernier titre il y a deux ans de cela, où le Viktoria, avec des joueurs dont les têtes étaient alors probablement encore dans les bars et brasseries de la ville, avait essuyé une débâcle (0-5) sur la pelouse du Slavia, ses joueurs ont mis cette fois un point d’honneur à finir sur une bonne note. Les hommes de Pavel Vrba se sont imposés (5-1) sur la pelouse du Dukla Prague, et ce à la grande satisfaction de leur entraîneur :

« Il était difficile de boucler la saison de plus belle manière. C’est bien, cela démontre que les joueurs sont restés professionnels jusqu’au bout. Je ne pense pas que ce soit l’habitude ou du fait de la routine, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ont fêté le titre plus raisonnablement que les années précédentes. »

Auteur de trois buts contre le Dukla, Michael Krmenčík, convoité par plusieurs clubs étrangers, a fini en tête du classement des buteurs avec un total de seize réalisations, tandis que le milieu de terrain Jan Kopic a été élu meilleur joueur de la saison par ses pairs, mais aussi par les entraîneurs du championnat et les journalistes. Mais bien plus que cette récompense honorifique, c’est d’abord le fait que Plzeň, grâce au cinquième titre de son histoire, soit qualifié directement pour la phase de groupes de la Ligue des champions la saison prochaine, qui le ravissait :

Jan Kopic, photo: Kateřina Šulová / ČTK
« Je suis impatient de vivre ça ! Depuis que je suis à Plzeň, nous avons participé trois fois aux préliminaires de la Ligue des champions et nous ne sommes jamais parvenus à nous qualifier pour la phase de groupes. Je sais donc parfaitement combien cela est difficile. La récompense individuelle me fait plaisir, bien entendu, mais je suis surtout content d’avoir contribué à la qualification du club. C’était la première fois depuis de nombreuses années, et peut-être aussi la dernière, que le champion de République tchèque avait la garantie de participer à la phase de groupes. On savait combien cela était important pour tout le club. »

Le son de cloche était identique, ou presque, chez l’ancien sélectionneur tchèque Pavel Vrba :

« La plus grande satisfaction, c’est la première place au classement. Les récompenses individuelles sont secondaires et ne m’intéressent que moyennement. La qualification directe pour la phase de groupes de la Ligue des champions est le plus important pour le club. C’était une occasion unique et conserver notre avance était la priorité au moment de la trêve hivernale. Malgré une seconde moitié de saison qui n’a pas été flamboyante, je suis content que nous ayons rempli cet objectif. »

Le prochain objectif, au-delà de la défense du titre, sera donc de faire bonne figure dans la prestigieuse et la plus lucrative des compétitions européennes de clubs. Après un printemps décevant, le coach de Plzeň est bien conscient de la nécessité de renforcer son groupe :

« Nous avons déjà commencé à travailler dans l’optique de la saison prochaine. Certains joueurs ont déjà signé, mais il y en d’autres aussi que nous suivons attentivement depuis quelque temps et dont nous espérons qu’ils nous rejoindront. Nous savons que nous avons besoin de renouveler l’effectif, et vous les journalistes êtes là pour nous le rappeler régulièrement et nous dire ce que nous devrions faire ou ne pas faire. Nous allons donc vous écouter, cela nous permettra de vérifier si vous avez raison. Nous espérons que nous apporterons une touche de qualité supplémentaire. »

Teplice - Slavia Prague, photo: Ondřej Hájek / ČTK
Derrière Plzeň, le Slavia Prague a conservé sa deuxième place en s’imposant (3-0) sur la pelouse de Teplice ; un classement final synonyme de participation au troisième tour préliminaire de la Ligue des champions l’été prochain. Vainqueurs eux aussi, respectivement de Slovácko (2-0) et de Mladá Boleslav (3-0), Jablonec et le Sigma Olomouc terminent la saison aux troisième et quatrième places. Jablonec est ainsi qualifié directement pour la phase de groupes de la Ligue Europa, tandis qu’Olomouc devra en passer par la phase préliminaire.

Ce sera le cas également du Sparta Prague, qui a dû se contenter d’un résultat nul (0-0) dans le petit derby de la capitale contre les Bohemians. Le club tchèque le plus riche ne figure qu’en cinquième position, très loin donc de son objectif de début de saison. Et son président, un certain Daniel Křetínský, milliardaire désormais bien connu des médias français, ne cache pas sa frustration :

« Le déficit que nous afficherons à la fin de cette saison sera beaucoup plus élevé que les saisons précédentes. Je ne veux pas être arrogant, mais ce n’est pas ce qui me préoccupe le plus. Ce qui me déçoit en revanche, c’est que nous ayons déçu les supporters et n’ayons pas répondu à leurs attentes. »

Enfin, dans le bas du tableau, Brno et Jihlava, dernier et avant-dernier, sont relégués en deuxième division, à la différence du Baník Ostrava, qui est finalement parvenu à se sauver, bien aidé en cela par le soutien de ses nombreux supporters. Du coup, l’idole de toute une ville, Milan Baroš envisage de prolonger sa carrière encore un peu :

Milan Baroš, photo: Kateřina Šulová / ČTK
« Mon corps a tenu le coup l’essentiel de la saison, à l’exception des deux derniers matchs, où cela a été un peu plus compliqué. Je touche du bois pour que cela continue. J’avais décidé de continuer si nous descendions en deuxième division pour aider le club. Comme nous nous sommes maintenus, il faut donc que je réfléchisse. Mais si tout va bien, je me verrais bien reprendre la saison prochaine. Vous savez, je ne sais vraiment pas ce qui pourrait remplacer dans mon après-carrière dans la vie de tous les jours toutes les émotions et la tension que vous donne le football. »

Des émotions que procure lui aussi encore Milan Baroš, puisque l’ancien attaquant international a été désigné « personnalité de la saison » du championnat tchèque…