Forbes : Křetínský désormais troisième fortune tchèque, devant Babiš

Daniel Křetínský, photo: Filip Jandourek, ČRo

Même en ces temps de coronavirus on n'échappe pas au classement des plus fortunés de ce monde établi par le magazine Forbes, qui indique que plus de la moitié d'entre eux sont quand même moins riches que l'année précédente. Chez les Tchèques, on retrouve toujours les mêmes, mais dans un ordre légèrement différent.

Daniel Křetínský, photo: Filip Jandourek, ČRo
Le plus riche des Tchèques reste Petr Kellner. Malgré les pertes de la filiale chinoise de Home Credit, le patrimoine du fondateur du groupe PPF est estimé à 14,9 milliards de dollars, ce qui en fait la 68e fortune mondiale de ce classement toujours dominé par le fondateur d'Amazon Jeff Bezos.

Derrière Kellner, on retrouve Radovan Vítek, magnat immobilier bien connu en Suisse après le rachat par son groupe CPI de la station de ski de Crans Montana. Son patrimoine est estimé à 4 milliards de dollars par Forbes.

Sur la troisième marche de ce podium argenté est placé pour la première fois cette année Daniel Křetínský, qui a commencé à investir en force ces dernier mois sur les marchés français et allemand des médias et de la grande distribution.

Avec une fortune estimée à 3,4 milliards de dollars, l'actionnaire principal du groupe EPH devance désormais dans ce classement l'actuel Premier ministre Andrej Babiš, qui recule à la quatrième place.

Avec Karel Komárek, Pavel Tykač, Pavel Baudiš et Marek Dospiva, il y a huit Tchèques en tout classé par Forbes parmi les milliardaires en dollars cette année.