Fresh Film Fest : à chacun son fanatisme

Foto: Fresh Film Fest

La dixième édition du Fresh Film Fest se déroule à Prague entre le 28 août et le 1er septembre. Elle fait découvrir au public du cinéma étudiant ainsi que les premiers longs métrages des jeunes réalisateurs. Cette année le thème qui constitue le fil rouge du festival est le fanatisme, un sujet d’actualité, qui a également inspiré des nombreux artistes français qui viennent présenter leurs films dans la capitale tchèque.

C’est depuis dix ans que le festival présente des courts métrages étudiants. L’événement qui s’étale sur cinq jours à partir de ce mercredi a vécu deux changements majeurs dans son histoire. Aujourd’hui, il a tendance à donner plus de place aux premiers longs métrages. De plus, cette rencontre du jeune cinéma a déménagé de Karlovy Vary à Prague. Directrice du festival, Radka Weiserová nous en dit plus :

« Il y a 10 ans, l’idée d’organiser le Fresh Film Festival est venue à un groupe d’étudiants de la production à la Faculté du film à Prague. Ils présentaient d’abord leurs films dans le cadre du Festival international du film à Karlovy Vary. Puis les cinq premières éditions du Fresh Film Fest se déroulaient dans ces mêmes locaux à la fin de l’été. Les organisateurs se concentraient sur les films produits et réalisés par des étudiants lors de leur parcours académique. Mais il y a cinq ans, le festival a connu deux changements. Premièrement, il a déménagé à Prague. Et deuxièmement, nous avons décidé de suivre l’activité des jeunes metteurs en scène et de présenter au public leurs premiers et deuxièmes longs métrages. Nous avons aussi ajouté à la section de compétition Fresh Generation, une section nommée Bright Future (« L’avenir brillant » en français) qui reflète donc la volonté de mettre davantage en valeur les premiers longs métrages. »

'My Life as a Terrorist', photo: Fresh Film Fest
La bande-annonce de cet événement montre deux chiens chihuahua, un noir et un blanc, qui s’attaquent férocement. Elle fait ainsi référence au thème principal du festival, le fanatisme. Jan Stehlík, le directeur artistique du Fresh Film Fest explique le choix de ce sujet :

« Dans cette dixième édition du festival nous avons choisi d’aborder le sujet du fanatisme. Ce choix correspond aux évolutions récentes dans ce pays et reflète donc des événements actuels. Après tout, chacun a son « petit fanatique » à l’intérieur de soi. Nous montrons le fanatisme dans son ambivalence. Tout d’abord il s’agissait d’une caractéristique positive d’une personne déterminée et extrêmement motivée dans la réalisation de ses projets. Ce n’était que plus tard que la religion chrétienne a marqué ce concept comme négatif. Aujourd’hui quand on dit fanatisme, la majorité de gens l’assimilent à ce deuxième sens. Cependant les films que nous avons choisis abordent ces deux niveaux. »

'Les Apaches', photo: Fresh Film Fest
Le choix des films n’a certes pas été simple. Les organisateurs avaient visionné plus d’un millier de films étudiants, et environ 150 longs métrages avant de composer le programme riche du festival. L’édition 2013 du Fresh Film Fest présente traditionnellement plusieurs auteurs français. A noter que ce jeudi après-midi est dédié aux courts métrages français, notamment celui de Paul Jousselin, Lucas Delangle, ou encore Edouard Beaucamp de La Fémis. Les soirées du jeudi et vendredi seront consacrés au film Les Apaches de Thierry de Peretti, un long métrage qui a connu sa première au festival de Cannes cette année.