Galiléo à Prague ?

Photo: ec.europa.eu
0:00
/
0:00

GALILEO est un système de radionavigation par satellite développé par l'Union européenne et l'Agence spatiale européenne. Un système de navigation dont le siège de l'autorité de surveillance pourrait être installé à Prague. C'est en tout cas le souhait des autorités tchèques, l'hébergement de ce site étant une question de prestige, mais pas seulement.

Jeudi dernier, une rencontre a réuni au Luxembourg les ministres des Transports des pays membres de l'Union européenne. La République tchèque y était représentée par le vice-ministre Ondrej Jasek. Parti à cette réunion avec dans l'idée d'aborder la question du système européen de navigation par satellite, celui-ci a dû se résoudre à ne pas en parler « à la demande expresse de la ministre finlandaise des Transports, qui présidait la réunion et qui a strictement interdit d'aborder cette problématique lors du déjeûner de travail », a indiqué Ondrej Jasek le lendemain de la réunion.

En 2003, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE avaient affiché la volonté de confier des sièges en priorité aux nouveaux Etats membres. Une politique qui donnerait l'avantage à Prague, Ljubljana et La Valette, mais d'autres pays sont sur les rangs. Ondrej Jasek :

« C'est une affaire de prestige, et si l'hébergement de ce centre de contrôle pouvait coïncider avec la présidence tchèque du Conseil de l'UE, cela pourrait être un point très positif. »

La présidence tchèque du Conseil est prévue pour le 1er janvier 2009. « Je pense que cela peut aussi aider la République tchèque à ouvrir un espace particulier dans le domaine des investissements à forte valeur ajoutée. Aujourd'hui déjà, il y a ici un certain nombre d'entreprises qui sont à la pointe dans la fabrication de pièces détachées pour satellites », ajoute Ondrej Jasek.

Rappelons que quatre satellites seront mis en orbite en 2008, une fois conclue la phase de préparation technique. Bien qu'incomplet, le système Galileo, qui doit affranchir l'Europe de sa dépendance des Etats-Unis en matière de navigation par satellite, pourra alors déjà partiellement fonctionner et devrait fonctionner normalement à partir de 2010.