Hockey – Mondial : pas de faux départ pour les Tchèques

Photo: CTK

La République tchèque a réussi son entrée en matière au Championnat du monde de hockey sur glace en Slovaquie. C’est en effet par une victoire (4-2) contre la coriace Lettonie lors de leur premier match de poule que les partenaires de Jaromír Jágr ont entamé la défense de leur titre de champions du monde, samedi soir, à Bratislava.

Patrik Eliáš a été l’auteur du deuxième but égalisateur, photo: CTK
Deux fois menés au score dans les premier et deuxième tiers-temps, les Tchèques ont toujours su réagir pour égaliser. Face à une équipe de Lettonie qui leur avait déjà posé de sérieux problèmes l’année dernière aux Jeux olympiques de Vancouver, les Tchèques ne sont passés devant au tableau d’affichage qu’à l’entame du troisième tiers-temps grâce à un but de leur ailier droit Martin Havlát, un des dix joueurs estampillés NHL figurant dans la sélection tchèque pour ce Mondial en Slovaquie. Les Tchèques ont ensuite confirmé leur victoire en toute fin de partie. Avant cela, c’est Patrik Eliáš, l’attaquant des Devils de New Jersey, qui avait été l’auteur du deuxième but égalisateur. A la sortie de la glace, Patrik Eliáš était satisfait de cette première victoire obtenue contre une équipe lettone qui a chèrement vendu sa peau :

« Nous nous y attendions à ce type de match compliqué. Il n’y a ici vraiment aucune équipe à sous-estimer. Nous en avons eu la confirmation aujourd’hui. Nous avons fait deux erreurs qui nous ont coûté deux buts. Mais je pense que nous avons démontré notre force en égalisant à chaque fois et en contrôlant le jeu l’essentiel du match. Je pense que nous avons mieux joué que les Lettons, même s’il faut reconnaître que le troisième but inscrit au début du troisième tiers-temps a été très important et nous a fait beaucoup de bien. »

Ondřej Pavelec s’en est bien sorti lors de cette grande première, photo: CTK
En l’absence de Tomáš Vokoun, le gardien grand artisan de la médaille d’or décrochée en Allemagne l’année dernière, c’est Ondřej Pavelec, qui porte, lui, le maillot d’Atlanta en NHL, qui est appelé à garder la cage tchèque en Slovaquie. Et malgré les deux buts encaissés, Ondřej Pavelec s’en est bien sorti lors de cette grande première. Comme tous ses coéquipiers, le portier tchèque regrettait cependant la grave blessure subie par le défenseur Radek Martínek suite à une agression à la tête d’un adversaire letton :

Pour Radek Martínek le Championnat du monde s’est achevé prématurément, photo: CTK
« Après la sortie sur blessure de Radek, nous avons pratiquement joué avec seulement cinq défenseurs et c’est devenu beaucoup plus difficile pour eux physiquement. Je suis content que notre combativité ait été récompensée et que ce premier match soit passé, car tout le monde connaît l’importance des premiers matchs dans un tournoi comme le Mondial. Ca n’a pas été simple, les Lettons ont bien joué, ils nous ont attendus et ont procédé par contre-attaques. Ils ont ouvert le score sur leur premier lancer et ont repris l’avantage dès le début du deuxième tiers-temps. Mais nous avons su recoller au score et le troisième but au début du dernier tiers-temps nous a complètement libérés. C’est donc une victoire importante, mais dès lundi, un nouveau match difficile nous attend et il faudra bien s’y préparer. »

Pour Radek Martínek, sorti sur civière, le Championnat du monde s’est donc achevé prématurément. Un coup dur pour les Tchèques, qui perdent ainsi un de leurs meilleurs défenseurs. Pour compenser cette perte, les joueurs de l’entraîneur Alois Hadamczik pourront toutefois compter sur le soutien de leurs supporters, très nombreux à avoir fait le court déplacement jusqu’à Bratislava. Une présence en masse dont se félicitait le défenseur Marek Židlický avant le deuxième match des Tchèques, lundi en fin après-midi, contre le Danemark :

L’idéal serait de pouvoir marquer en premier, cela nous faciliterait la tâche, photo: CTK
« C’est fantastique. Il n’y rien de mieux que de jouer devant un tel public. Ce sont des matchs formidables pour nous sur la glace. J’espère que ce sera la même chose contre le Danemark. Pour ce match, il faudra d’abord veiller à ne pas encaisser de but comme contre la Lettonie. L’idéal serait de pouvoir marquer en premier, cela nous faciliterait la tâche. »

En cas de victoire contre le Danemark, une équipe comme la Lettonie elle aussi en nets progrès ces dernières années, la République tchèque, qui restait néanmoins le grand favori, serait qualifiée pour le deuxième tour. Avant cela, un troisième match du premier tour l’attendra encore contre la Finlande, mercredi, pour ce qui constituera un premier test contre un adversaire lui aussi candidat à une place sur le podium.