Hommage à Gilbert Bécaud

Gilbert Bécaud, foto: CTK

Gilbert Bécaud, foto: CTK
Les Tchèques sont en deuil. Un "monstre" de la chanson française, Monsieur 100 000 volts, Gilbert Bécaud, n'est plus. Ses chansons sont devenues partie intégrante du répertoire de nombreux chanteurs tchèques. De tous les chanteurs français, il a été le plus chanté et le plus traduit. Le public pragois l'a applaudi pour la première fois en 1967, dans la salle de concert, Lucerna. Mais déjà auparavant, les Tchèques le connaissaient par le film de Marcel Carné, Le Pays d'où je viens. Lors de son premier récital, la salle Lucerna, pleine à craquer, a chanté avec lui l'une de ses chansons les plus célèbres, Quand il est mort le poète. Quatre ans plus tard, dans cette même salle, 3000 spectateurs sont venus écouter "leur" vedette. La chanson L'important, c'est la rose, a eu un succès énorme, d'autant que Gilbert Bécaud en a chanté une partie en tchèque... C'est la chanteuse Helena Vondrackova qui l'a eue dans son répertoire, avec les paroles d'Ivo Fischer. D'autres chansons de Gilbert Bécaud ont été interprétées par la première dame de la chanson tchèque, Hana Hegerova. Gilbert Bécaud est revenu plusieurs fois en Tchécoslovaquie. Il s'est présenté non seulement à Prague, mais aussi à Brno, Karlovy Vary, Bratislava, et ailleurs... Le public admirait son énergie inépuisable, son optimiste extraordinaire, son charme. Parmi les chanteurs, les critiques musicaux et d'autres personnalités rendant hommage au chanteur disparu, Helena Vondrackova, grâce à laquelle la chanson L'important c'est la rose était adoptée par les Tchèques, a dit de Gilbert Bécaud: "Je n'ai pas eu la chance de faire personnellement connaissance avec lui. J'ai admiré sa vitalité, son élan, sa spontanéité. Pour moi, c'était le chanteur de style français par excellence".