Il y a 55 ans commençaient les travaux de la première ligne du métro de Prague

Photo: Archives de DPP

Il y a 55 ans débutaient les travaux de construction  du métro de Prague. A l’origine pourtant, le projet ne prévoyait que l’aménagement d’un tunnel destiné à un tramway souterrain. La première rame de métro a été lancée huit ans plus tard, en mai 1974, et le métro pragois compte actuellement trois lignes. Une quatrième, la ligne D, doit ouvrir à l’horizon 2028.

Ladislav Rott propose à la mairie de la capitale de profiter de l’aménagement des canalisations pour développer également un réseau de transport souterrain,  source: DPP

La toute première idée d’un métro à Prague remonte à 1898 où un commerçant renommé de l’époque, Ladislav Rott propose à la mairie de la capitale de profiter de l’aménagement des canalisations pour développer également un réseau de transport souterrain.

Photo: Ralf Roletschek / roletschek.at

L’idée fait long feu et il faut attendre le milieu des années 1930 pour une deuxième tentative : Vladimir List, un ingénieur à qui l’on doit l’électrification de la Tchécoslovaquie, propose à son tour de développer le métro, alors qu’à l’époque les grandes métropoles ont déjà le leur : Londres depuis 1863, Paris depuis 1900, New York depuis 1904. Finalement, l’occupation de la Tchécoslovaquie et la Deuxième Guerre mondiale mettent un coup d’arrêt au projet.

Et ce n’est que dans les années 1960 que l’idée revient sur le tapis, plus précisément en 1966 où on commence à mettre en place une ligne de tramway entre la Gare centrale et le quartier de Pankrác, comme l’explique, Pavel Fojtík, historien à la Société des transports publics pragois :

Le tramway T3,  photo: Archives de DPP

« Des tramways de type T3, donc les mêmes que l’on peut voir dans les rues de Prague encore aujourd’hui, devaient assurer le service. L’idée d’un tramway souterrain semblait à l’époque mieux convenir à la ville de Prague qu’un métro à proprement parler. »

Un an plus tard, le gouvernement de l’époque décide toutefois de doter Prague d’un réseau souterrain à proprement parler, afin de fluidifier le trafic en augmentation. Aujourd’hui encore, on peut retrouver le projet d’origine du tramway souterrain dans certaines stations du métro pragois, comme le décrit Pavel Fojtík :

Métro Florenc,  1973,  photo: Archives de DPP

« C’est surtout à la Gare centrale qu’on peut retrouver les traces du projet. A l’origine, les tunnels pour le tramway devaient être à double voie, avec des quais de chaque côté (contrairement à une grande partie des stations qui présentent des voies de part et d’autres d’un quai central, ndlr). Soudain, tout le projet de transport a changé du tout au tout : les travaux étaient déjà en cours et il n’était plus possible de revenir en arrière. »

Photo: Archives de DPP

Il faudra toutefois attendre plusieurs années avant la mise en service de la première ligne du métro pragois. Les travaux sont retardés, notamment en raison de l’édification du pont de Nusle. En 1974, la ligne C, ou « rouge », est finalement ouverte entre la station de Florenc (Sokolovská à l’époque) et celle de Kačerov dans le sud de la ville, via la Gare centrale et le Musée national. Aujourd’hui, la ville de Prague est desservie par trois lignes de métro et 61 stations, sur un réseau de 65,2 kilomètres.

Dès le début, une quatrième ligne a été envisagée : cette ligne D, actuellement en construction, devrait être inaugurée en 2028-2029. Censée décharger le trafic du sud de Prague, elle comptera 10 stations, et surtout devrait, à l’instar de la ligne 1 à Paris, être entièrement automatisée, c’est-à-dire sans conducteur. Une première pour le réseau de transport souterrain pragois.

Photo: Filip Jandourek,  ČRo
Auteurs: Anna Kubišta , Adam Bejšovec
lancer la lecture