Industrie automobile : 2020, année noire

Photo: Filip Jandourek, ČRo

Malgré une relative relance de l’activité durant l’été, l’industrie automobile en République tchèque, un des moteurs de l’économie du pays, a enregistré une nette baisse de sa production au cours des onze premiers mois de cette année, en raison de la crise du coronavirus.

1,054 million de véhicules de tourisme sont en effet sortis des usines des constructeurs installés dans le pays, soit 21,23% de moins que sur la même période en 2019. Il s’agit d’une production équivalente à celle de 2013, selon les données de l’Association de l’industrie automobile.

Škoda Auto a enregistré une baisse de 18,4% (690 000 véhicules), Hyundai de 25,8% (215 000) et TPCA de 26,4% (147 000), causée essentiellement par la faible demande de nouvelles voitures sur les marchés européens.

Les experts ne prévoient pas de reprise pour le début de l’année prochaine, l’évolution de l’activité dépendant de celle de l’évolution de la situation épidémiologique.

A noter aussi les difficultés rencontrées par l’unique constructeur de motos en République tchèque, Jawa, qui a fêté ses 90 ans l’année dernière. 450 machines sont sorties de ses usines depuis le début de l’année, soit près de 57% de moins qu’en 2019.