Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque reste sur ses gardes quant au cas des infirmières bulgares en Libye

La République tchèque, la Slovaquie, la Croatie et la Bulgarie pourraient participer aux compensations financières destinées aux familles des enfants libyens infectés par le virus du SIDA, pour lesquels quatre infirmières bulgares et un médecin palestinien ont été condamnés à mort. C'est du moins ce que croit savoir le quotidien français Le Figaro, suite aux déclarations que lui a faites le fils du dirigeant libyen. Les compensations seraient financées par l'annulation des dettes que la Libye a contractées auprès de nombreux pays. Dans le cas de la République tchèque, celles-ci datent même d'avant 1989. Mais pour l'heure, le ministère des affaires étrangères tchèque a exprimé sa réserve et a démenti un tel accord. Le premier ministre tchèque Mirek Topolanek est également allé dans ce sens. Exprimant sa solidarité avec la Bulgarie, la diplomatie tchèque est favorable à l'utilisation de fonds de l'UE. Pour l'heure, seule la Slovaquie a indirectement confirmé qu'elle était prête à participer aux compensations. C'est ce lundi que le Conseil supérieur des instances judiciaires libyennes doit décider du sort des condamnés.

La canicule frappe la République tchèque

Alors que toute la semaine dernière rappelait plus un temps automnal, le soleil est au zénith sur tout le territoire de la République tchèque depuis dimanche. Les chaleurs caniculaires qui ont fait suite à la pluie et la grisaille ont déjà fait tomber des records avec 35,8 degrés ce dimanche, la plus forte température depuis 1928. Les températures restent élevées la nuit également. D'après les météorologues, cette vague de chaleur est due à un flux d'air chaud venant d'Afrique et de Méditerranée. Si les 39 degrés prévus n'ont finalement pas eu lieu ce lundi, les températures tropicales ont toutefois mis les secouristes sur le qui-vive. A 16 heures, la station météorologique du Clementinum a mesuré 36 degrés, un record en soi pour la journée par rapport à 1928.

L'ONU examine si la République tchèque remplit ses engagements

Ce lundi et ce mardi le conseil de l'ONU pour les droits de l'Homme à Genève examine si la République tchèque remplit ses engagements qui découlent du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Au programme des discussions, la problématique des conditions de restitution et de la nationalité des personnes ayant autrefois fui le régime communiste. Jan Sammer, représentant tchéco-canadien du Bureau tchèque de coordination, a déclaré qu'une plainte d'anciens réfugiés pourrait être discutée lors de la session. Vit Sorm, membre de la délégation tchèque à Genève, issu du ministère de la justice a estimé que la plainte de 46 Américains d'origine tchèque ne serait sans doute qu'abordée en fin de session.

La réforme du secteur vinicole voulue par Bruxelles n'a aucune chance

La réforme du secteur vinicole présentée il y a quelques temps par la Commission européenne n'a aucune chance de passer. Seuls deux Etats la soutiennent, l'Italie et l'Espagne. Le ministre tchèque de l'agriculture, Petr Gandalovic a exprimé la position négative de la République tchèque. Il a déclaré que la réforme ne menait nulle part en terme de compétitivité et qu'elle ne favorisait que les pays méditerranéens. Les vignerons tchèques, eux aussi, sont contre la réforme. Ils ne sont pas d'accord avec la volonté de Bruxelles d'interdire l'ajout de sucre. Pour eux, il s'agit d'une méthode traditionnelle tchèque permettant d'améliorer la qualité du vin lorsque les conditions climatiques sont défavorables.

Les agriculteurs s'attendent à une bonne récolte

Toujours dans le domaine de l'agriculture, le président de la Chambre d'agriculture de la République tchèque, Jaroslav Sima, a déclaré que la récolte de cette année serait a priori favorable. Même si la récolte des céréales et autres produits agricoles n'est de loin pas finie et diffère selon les régions et leurs conditions climatiques, il a estimé que dès aujourd'hui, on pouvait supposer qu'elle serait bien plus importante que l'an dernier. En cause, le beau temps : la sécheresse du printemps n'a pas menacé les céréales, les pluies sont ensuite arrivées à temps et les chaleurs actuelles aideraient les cultures à finir de mûrir.

Des produits moitié moins chers en République tchèque

En République tchèque, les prix des produits alimentaires, des boissons et des cigarettes sont sous la moyenne européenne. Faire ses courses en République tchèque est un cinquième voire moitié moins cher que dans d'autres pays d'Europe. Cette situation va évidemment de paire avec des revenus moindres pour les Tchèques. Cette étude comparative des prix dans les 27 Etats-membres de l'Union européenne est le résultat d'une enquête Eurostat, comparant quelque 500 produits. D'après l'étude, c'est le Danemark qui serait le pays le plus cher.

Le travail au noir pourrait devenir une infraction

A l'heure actuelle, le travail au noir n'est puni que par des amendes ou par la suppression des droits sociaux. Il pourrait bientôt devenir une infraction, ce qui implique que la personne reconnue responsable de travail au noir aurait désormais un casier judiciaire. Plusieurs ministres du gouvernement Topolanek sont déjà tombé d'accord sur un tel projet de loi. Le ministre du travail et des affaires sociales, Petr Necas, a déclaré que employer illégalement une personne au noir serait également une infraction. Ainsi, l'employeur pourrait être condamné.

Les touristes venant de pays hors UE achètent moins de verre de Bohême

Les touristes issus de pays hors de l'Union européenne achètent plus volontiers des vêtements et délaissent le traditionnel verre et cristal de Bohême. Entre janvier et juin, les dépenses vestimentaires ont augmenté d'un tiers, tandis que le verre n'augmentait que de 6%. C'est le résultat des statistiques de la société Global Refund Czech Republic qui assure le remboursement de la TVA aux étrangers. Ce sont les vêtements de marque et de luxe, très appréciés notamment par les touristes russes, qui appuieraient essentiellement cette tendance.

Le haute-contre Gérard Lesne au Festival d'été de musique ancienne

La 8e édition du Festival d'été de musique ancienne se poursuit à Prague. Dédié à la musique française et à la danse, mettant en avant la musique baroque, française mais aussi italienne, mardi soir sera un des grands moments de ce rendez-vous estival : le haute-contre Gérard Lesne proposera des compositions d'auteurs français et de compositeurs italiens qui exerçaient à la cour de France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Gérard Lesne est un touche-à-tout musical qui lance des passerelles entre les styles musicaux, n'hésitant pas à s'attaquer au jazz, au rock ou à la musique électronique. Son récital, Beata Sirena, se déroulera dans le cadre du château baroque de Troja, un peu à l'extérieur de Prague. Le festival se poursuit jusqu'au 8 août et proposera également des représentations de théâtre telles que Les Fourberies de Scapin de Molière et Les Fables de La Fontaine.

Chiffre record de spectateurs au festival Colours of Ostrava

Plus de 20 000 personnes, soit 4 000 personnes en plus que l'année dernière, se sont rendues au festival Colours of Ostrava qui s'est clôturé dimanche soir. C'est avec la chanteuse britannique, Marianne Faithfull, égérie des années seventies, célèbre pour sa chanson As tears go by écrite par Mick Jagger et Keith Richards des Rolling Stones, qu'a pris fin la sixième édition de ce festival axé sur la « world music » dans son sens le plus large.

Le Sénat proposera une exposition sur l'empreinte d'Albrecht de Wallenstein dans trois villes tchèques

L'histoire de trois villes tchèques étroitement liées à la personnalité du duc guerrier du début du XVIIe siècle, Albrecht de Wallenstein, sera présentée au Sénat tchèque, à l'occasion d'une exposition qui s'ouvrira au public le 17 juillet. La présentation des villes de Frydlant, Jicin et Cheb est une sorte de levée du rideau avant une exposition rétrospective consacrée à Albrecht de Wallenstein et son ère qui sera inaugurée au Sénat tchèque au milieu du mois de novembre prochain.

Météo

Retour, donc, sur la canicule et les prévisions. Mardi, les grandes chaleurs continueront avec des températures aux alentours d'une vingtaine de degrés la nuit, et comprises entre 33 et 37 degrés pendant la journée. Bonne fête ce mardi à toutes les Martina.