Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Le chef du gouvernement a défendu le projet de réforme des finances publiques à la Chambre des députés

Le Premier ministre, Mirek Topolanek, a défendu, mercredi, le projet de réforme des finances publiques à la Chambre des députés. Le chef de la coalition gouvernementale de centre-droit et leader du Parti civique démocrate, principale formation de droite du pays, a déclaré que le plus vaste projet de réforme dans l'histoire de la République tchèque n'avait, je cite « rien d'asocial », même si d'importantes économies devraient être réalisées dans le domaine social si les différentes mesures préparées étaient adoptées. Le projet prévoit également une réforme du système fiscal et de la santé. Beaucoup d'économistes, tant à Prague qu'au sein de la Commission européenne, estiment qu'une réforme des finances publiques est indispensable afin de réduire le déficit du budget de l'Etat. Les députés voteront en première lecture probablement ce jeudi.

L'ancien Premier ministre social-démocrate critique le projet de réforme

Comme cela était attendu, le leader du Parti social-démocrate, principale formation de l'opposition, Jiri Paroubek, a, lui, critiqué devant les députés le projet de réforme des réformes publiques présenté par le gouvernement. Selon lui, les mesures envisagées n'apporteront des avantages qu'aux plus riches et seront au contraire défavorables pour les personnes percevant des bas salaires. Jiri Paroubek a également refusé l'argument selon lequel l'était des finances publiques était critique.

Vaclav Havel a critiqué l'attitude de l'Union européenne à l'égard de Cuba

Lors d'un discours tenu, mercredi, à Prague, à l'occasion de la Conférence internationale sur la démocratie et la sécurité, l'ancien président tchèque Vaclav Havel a déclaré que l'Union européenne faisait preuve de manière répétée d'une prudence diplomatique qu'il a qualifiée d'« étrange » à l'égard de Cuba. Selon Vaclav Havel, lui-même ancien dissident, on entend, par exemple, souvent parler du fait que les dissidents cubains ne devraient pas être invités aux célébrations des fêtes nationales organisées par les ambassades des pays européens à La Havane. Toujours selon lui, les participants à la conférence devraient envoyer à l'Union européenne un message fort indiquant que cette attitude n'est pas la bonne voie et qu'elle mène à une impasse.

Le président de l'Estonie reçu au Château de Prague avec la Russie et l'UE au menu du déjeuner de travail

Le président de l'Estonie, Toomas Hendrik Ilves, a été reçu, mercredi, au Château de Prague par le président tchèque Vaclav Klaus. Au cours d'un déjeuner de travail, les deux chefs d'Etat se sont notamment entretenus des relations qu'entretiennent les deux pays avec la Russie, de l'intégration européenne et du développement économique des deux pays. A Prague, le président estonien a participé à la conférence sur la démocratie et la paix organisée au ministère des Affaires étrangères. Critique à l'égard de la Russie, Toomas Hendrik Ilves a déclaré que celle-ci ne devrait pas faire partie d'organisations internationales comme le Conseil de l'Europe ou le G8. Selon lui, la qualité de membre dans de telles organisations n'a aucune influence sur le comportement de la Russie, ajoutant que son approche de la démocratie était douteuse. Enfin, le président estonien a critiqué la réaction de Vladimir Poutine relative au projet américain d'installer un système de défense antimissile en Europe centrale.

Le projet de création de l'Institut pour l'étude des régimes totalitaires examiné par le Sénat

Lors de sa session régulière, mercredi, le Sénat tchèque a examiné deux projets de loi importants. Le premier se rapporte à la création de l'Institut pour l'étude des régimes totalitaires, tandis que le second est relatif à l'entrée de la République tchèque dans l'espace Schengen. Les sénateurs devaient également se prononcer sur des amendements à des lois des domaines pénal, social et concernant les retraites. Après les recommandations des différentes commissions, il est fort probable que le Sénat adopte toutes ces normes.

70 % des Tchèques considèrent le montant des pensions de retraite insuffisant pour vivre dignement

70 % des Tchèques considèrent le montant actuel de leur pension de retraite comme étant insuffisant et même trop faible. Selon une majorité d'entre eux, leur pension ne leur permet même pas de couvrir les frais liés aux besoins de base des personnes retraitées. Une majorité estime également que le système de retraite ne leur permet pas de vivre dignement leurs vieux jours. Tels sont les principaux enseignements qui ressortent d'une enquête réalisée en mai auprès de 1219 personnes par l'agence STEM spécialisée dans les sondages. Le montant moyen des pensions de retraite s'élève à environ 300 euros, soit 40 % du montant du salaire mensuel moyen brut.

547 centenaires vivent en République tchèque

Selon la porte-parole de l'Administration tchèque de la sécurité sociale (CSSZ), 547 personnes âgées de 100 ans et plus vivaient en République tchèque au mois de mai. 458 femmes et 89 hommes dont l'année de naissance est antérieure à 1907 ont été recensées. La personne la plus âgée en République tchèque, qui vit en Bohême du Sud, est une femme qui acélébré son 108e anniversaire en novembre dernier. L'homme le plus âgé est, pour sa part, né en 1902. Le nombre de centenaires augmente régulièrement depuis quelques années.

Fin du 17e Festival international des écrivains à Prague

La 17e édition du Festival international des écrivains prend fin, ce mercredi, à Prague. Cette année, la manifestation était consacrée au style artistique dada. Des lectures d'auteurs présents à cette occasion dans la capitale tchèque figurent notamment au programme de clôture du festival. Parmi eux, citons l'écrivain bosniaque qui vit aux Etats-Unis Aleksandar Hemon, mais aussi et surtout la principale tête d'affiche de cette année, l'écrivain américain Edgar Lawrence Doctorow.

Foot : Smicer de retour au Slavia Prague ?

L'international tchèque de football Vladimir Smicer, en fin de contrat avec les Girondins de Bordeaux, n'a pas exclu la possibilité de revenir au pays pour la saison prochaine et plus précisément dans le club de ses débuts, le Slavia Prague. A 34 ans, Smicer, qui a également porté les maillots du RC Lens et du FC Liverpool, estime pouvoir encore disputer encore au moins une saison avant de mettre un terme à sa carrière. Des clubs français seraient également intéressés par le milieu de terrain tchèque.

Météo

Après une journée de mardi d'abord ensoleillée puis pluvieuse et même orageuse sur l'ensemble du territoire, nuages et soleil se succèdent de nouveau avec des risques d'orages en fin d'après-midi et dans la soirée jeudi, jour de la fête des Iveta et Slavoj. Les températures sont légèrement en hausse et varient entre 24 °C et 28 °C pour les maximales.