Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Manifestation contre le communisme

Ce mardi 1er mai, l'esplanada de Letna, à Prague, a été le théâtre d'une manifestation contre le communisme, en présence d'un millier de personnes. Plusieurs interventions ont été prononcées à cette occasion, dont celle de Mirko Stastny, vice-président de la Confédération des prisonniers politiques, qui a mis en garde devant le retour du totalitarisme communiste. Le Premier ministre, Mirek Topolanek, a également figuré parmi les orateurs. Un programe musical y est prévu pour ce mardi après-midi. Sous le communisme, l'esplanade de Letna a été, chaque 1er mai, un lieu de meetings grandioses.

La police contre les anarchistes et les extrêmistes de droite

La police de Prague est intervenue contre les anarchistes, non loin du centre de ville, qui ont essayé d'empêcher un défilé de sympathisants et de membres d'organisations de l'extrême droite. La circulation de tramways y a été, en partie et pour un certain temps, bloquée. Près de cinq cents membres du mouvement néonazi La Résistance nationale qui a vu le jour en 1999, ont manifesté également à Brno, chef-lieu de la Moravie du sud. La police les a démantelé au moment où ils s'apprêtaient à parcourir la ville.

Le CSSD et le 1er mai

La fête du 1er mai a été une occasion pour Jiri Paroubek, président du parti social-démocrate, premier parti dans l'opposition, de critiquer les réformes gouvernementales et d'évoquer la possibilité des élections anticipées. Selon lui, les réformes ne peuvent profiter qu'à ceux qui vivent dans l'aisance. "Le gouvernement fait une mauvaise politique qui entraîne le pays aux enfers", a-t-il déclaré entre autres. Le meeting du parti social-démocrate, queul quelque 2 500 personnes ont participé, a été accompagné de musiques de Bedrich Smetana.

Manifestation communiste

Les communistes, quant à eux, ont eu leur manifestation dans l'enceinte de la Foire des expositions, Vystaviste, à Prague. La manifestation a été portée dans l'esprit d'un non catégorique à la base de radar que les Etats-Unis veulent édifier en République tchèque. Le chef du parti communiste, Vojtech Filip a critiqué par la même occasion les médias et le gouvernement de Mirek Topolanek. Près de cinq mille personnes ont participé à cette manifestation, parmi lesquelles l'ex-numéro un communiste, Milous Jakes.

Retour de soldats tchèques de Bassora

Les 43 derniers soldats tchèques qui avaient été déployés pendant quatre mois à Bassora, en Irak, dans le cadre du 1er contingent de l'armée comptant une centaine de membres, sont arrivés à Prague. Leur but consistait à assurer la garde d'une base internationale. Le contingent comptait une dizaine de femmes... La présence des militaires tchèques à Bassora se poursuit avec l'implantation du 2ème contingent dans la région, dont la mission s'étend également sur quatre mois. Leur retour est donc prévu pour le mois d'août.

Un radar américain, en Tchéquie?

Au cours de ce mois de mai, le Ministère de la défense et la diplomatie tchèque ouvriront des négociations officielles avec des interlocuteurs américains sur l'éventualité d'implantation dans le pays, dans l'espace militaire de Brdy, d'un radar anti-missile américain. Le premier point se rapportera au séjour des unités américaines sur le territoire tchèque. A l'issue de ces négociations qui dureront plusieurs mois, soit au début de l'an 2008, la République tchèque sera amenée à dire si elle veut accepter la proposition de la parti américaine.

Prague - une destination touristique recherchée

A en croire une récente étude de la société Jones Lang LaSalle, qui évalue les marchés en Europe centrale, Prague représente une des destinations touristiques priviégiées, occupant la sixième position du top ten européen. Le marché dans le domaine des hôtels vit actuellement un boom, avec six nouveaux hôtels ouverts au cours de l'année écouéée. Selon une autre agence, Czech Tourisme, Prague deviendra à l'avenir la troisième destination touristique en Europe, après Londres et Paris.

La prochaine Finale mettra à l'honneur Jiri Krejcik

Le prochain festival du film Finale, dont la dernière édition s'est déroulée la semaine passée à Plzen, chef lieu de la Bohême occidentale, mettra à l'honneur le réalisateur tchèque Jiri Krejcik. Une rétrospective de ses oeuvres sera consacrée à son 90ème anniversaire qui incombera au mois de juin 2008. La Finale est un panorama du film tchèque de l'année écoulée. Cette année, le premier prix a été attribué par le jury au film Pusinky de la réalisatrice Karin Babinska.

Le Printemps de Prague

La direction d'orchestre et le jeu du cor sont les disciplines qui ont été sélectionnées pour le concours d'interprétation du traditionnel festival de musique le Printemps de Prague. Une commission a finalement choisi 32 chefs d'orchestres et 55 instrumentistes parmi ceux qui s'étaient inscrits au concours qui aura lieu du 7 au 14 mai. Parmi eux, on trouve des candidats de France... Le concours d'interprétation international s'inscrit dans le cadre du Printemps de Prague, depuis déjà 1947. La première édition du festival remonte à l'an 1946.

Josef Skvorecky mis à l'honneur par des étudiants

« Prima sezona » est le nom du Festival de la créativité des étudiants, dont la 10ème édition se déroule dans la ville de Nachod en Bohême du Nord. Le festival qui porte le nom d'un livre de Josef Skvorecky, écrivain natif de Nachod et établi aujourd'hui au Canada, durera jusqu'au 7 mai. Il propose, entre autres, des spectacles présentés par 14 troupes de théâtre dont 12 sont inscrits au concours du festival, des concerts de jazz et de divers workshops pour les jeunes artistes. Cette année, pour la première fois, le public de Nachod pourra assister aux projections de films réalisés par des étudiants et présentés dans le cadre du festival.

Météo

Le temps ensoleillé de ces derniers jours persiste. Ce mardi, le ciel en Tchéquie a été presque clair. Un beau temps est prévu, aussi, pour ce mercredi qui est marqué dans le calendrier tchèque comme le jour de fête de Zikmund. Les températures diurnes varieront entre 14 et 18 degrés.