Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

La police tchèque recommande la mise en accusation de deux autres personnes pour apologie des attentats de Christchurch

La police tchèque a recommandé la mise en accusation de deux autres personnes pour avoir fait l’apologie en ligne des attentats de mars 2019, à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Ces attentats contre des mosquées, attribués à l'extrême-droite, avaient fait 51 morts et des dizaines de blessés. Ce sont donc désormais cinq personnes qui devraient répondre de soutien au terrorisme face à la justice tchèque, a fait savoir le Bureau du procureur général ce mardi. S’ils sont reconnus coupables, les accusés encourent jusqu’à 15 ans de prison.

Une douzaine de personnes en tout ferait l’objet d’une enquête pour soupçons d’apologie de ces attentats sur les réseaux sociaux.

Coronavirus : cinq touristes tchèques confinés dans un hôtel de Tenerife

Cinq touristes tchèques sont confinés avec les autres clients d’un hôtel de Tenerife, dans les Canaries, suite à la confirmation, lundi, par les services sanitaires espagnols d’un cas de coronavirus chez un touriste italien séjournant dans cet établissement. Selon l’agence de voyage Invia, il s’agit de quatre adultes et d’un enfant. Arrivés lundi sur place, ils devaient rentrer le 6 mars prochain. Pour l’heure, il n’est pas clair s’ils pourront rentrer à la date prévue.

Près d’un millier de touristes ont ainsi été isolés, ne peuvent pas quitter l’hôtel et doivent rester dans leur chambre, sur ordre des services sanitaires espagnols. Le bâtiment a été placé sous surveillance policière.

Coronavirus : l’aéroport de Prague installe des portes spéciales pour les passagers en provenance d’Italie

L’aéroport Václav Havel à Prague a mis en place ce mardi des portes spéciales pour les passagers en provenance d’Italie, où le nombre de cas de contamination au coronavirus connaît une augmentation inquiétante. Des contrôles sanitaires renforcés, visant à détecter d’éventuels symptômes de maladie respiratoire, y seront effectués, a annoncé l’aéroport via son compte Twitter.

L’Italie est une des destinations les plus prisées des Tchèques, que ce soit pour les sports d’hiver ou les vacances d’été. Lundi, le ministère des Affaires étrangères a émis un avis recommandant aux voyageurs d’éviter tout particulièrement les régions du nord de l’Italie où sont apparus des foyers de l’épidémie (les régions de Lombardie et de Venise). A ce jour, sept personnes sont mortes de la maladie, et on compte plus de 200 personnes infectées par Covid-19 en Italie.

L’historien militaire Eduard Stehlík dirigera le Mémorial de Lidice

L’historien militaire Eduard Stehlík a été nommé directeur du Mémorial de Lidice, a annoncé, lundi, le ministre de la Culture Lubomír Zaorálek. Le Mémorial commémore le massacre de Lidice, village rasé par les nazis le 10 juin 1942 en représailles de l’attentat contre le Protecteur de Bohême-Moravie Reinhard Heydrich.

La direction du Mémorial de Lidice a récemment fait l’objet d’une vive polémique, son ancienne directrice Martina Lehmannová démissionnant fin janvier, suite aux critiques émises par certaines familles de survivants qui estimaient que leur histoire était déformée. Plus d’informations sur cette controverser complexe : https://www.radio.cz/fr/rubrique/histoire/massacre-de-lidice-les-tcheques-face-a-leur-histoire

70 ans depuis la mort du prêtre Josef Toufar

Ce mardi, 70 ans se sont écoulés depuis la mort de Josef Toufar, première victime des purges communistes dans les rangs de l’Eglise catholique dans les années 1950. Josef Toufar est le triste protagoniste du miracle dit de Číhošť. Le 11 décembre 1949, dans l’église de Číhošť, un village situé dans la région de Vysočina, un crucifix se serait mis à bouger sur l’autel pendant l’homélie du prêtre. La police secrète, la StB, avait alors accusé ce dernier d’avoir manigancé un faux miracle pour inciter les croyants à s’opposer à l’idéologie communiste.

Josef Toufar avait été emprisonné à Valdice, brutalement torturé, avant de mourir le 25 février 1950 à l’âge de 47 ans. En 2015, sa dépouille a exhumée d’une fosse commune à Prague. Un enterrement avait ensuite été célébré à Číhošť.

Cette exhumation était un préalable nécessaire à tout procès en béatification qui est désormais l’objectif de la Conférence épiscopale tchèque. Entamé en avril 2013, ce procès pourrait prendre encore plusieurs années avant que Josef Toufar ne puisse être proclamé « bienheureux » par l’Eglise catholique.

Restitutions : classés à l’UNESCO, le château épiscopal de Kroměříž et ses jardins passent sous gestion de l’Eglise

Classés sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le château épiscopal de Kroměříž et ses jardins viennent de passer sous gestion de l’archevêché d’Olomouc, dans le cadre des restitutions des biens ecclésiastiques aux églises. Les trois sites de Kroměříž classés à l’UNESCO ont ainsi désormais deux propriétaires différents, le jardin d’agrément (Květná zahrada) situé non loin de là, restant sous administration de l’Etat tchèque.

La gestion du château épiscopal baroque et de ses jardins attenants vont désormais être assurée par une association à but non lucratif créée par l’archevêché d’Olomouc. La plupart des employés du site devrait passer sous cette nouvelle administration, sans changement.

Météo

Mercredi, jour de fête des Dorota, grisaille et pluie seront à nouveau au rendez-vous, avec une légère baisse des températures : 6 ºC pour les moyennes maximales.