Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

51 ans depuis l’immolation de Jan Palach

Les représentants de l’Université Charles, du Sénat et des citoyens ordinaires rendent hommage à Jan Palach ce jeudi, à l’occasion du 51e anniversaire de son immolation par le feu sur la place Venceslas à Prague, le 16 janvier 1969, et de sa mort trois jours plus tard.

Les quatre premiers ministres du groupe de Visegrád (République tchèque, Slovaquie, Pologne, Hongrie) ont également rendu hommage au jeune étudiant tchécoslovaque ce jeudi matin, de même que le chancelier autrichien Sebastian Kurz, alors que les cinq hommes politiques sont réunis à Prague dans le cadre d’une rencontre organisée au Musée national.

Des cérémonies sont prévues dans le bâtiment du Carolinum, sur la place Venceslas et au cimetière d’Olšany pour honorer la mémoire de l’étudiant martyr, symbole de la résistance au régime communiste, qui a voulu manifester son rejet de l’occupation de la Tchécoslovaquie suite à l’invasion de celle-ci par les troupes soviétiques en août 1968 et appeler le peuple à se révolter.

A l’occasion de cette date-anniversaire, le Musée national a décidé de prolonger les horaires d’ouverture du Mémorial Jan Palach, créé dans sa maison natale de Všetaty et qui a ouvert ses portes en octobre dernier.

Une enquête ouverte après des actes de vandalisme néo-nazis à Ústí nad Orlicí

La police tchèque a ouvert une enquête après des actes de vandalisme survenus à Ústí nad Orlicí en Bohême de l’Est. Mardi soir, des croix gammées et d’autres symboles néo-nazis ont été peints à la bombe sur 15 bâtiments de la ville, dont le théâtre municipal, classé monument culturel. Dans les autres cas, les actes de vandalisme ont été commis sur les façades de propriétés privées, des clôtures ou des poubelles.

Selon le maire de la ville, c’est la première fois que de tels actes aussi graves se déroulent dans la municipalité.

Les ressortissants étrangers représentent 13% de la main d’œuvre en Tchéquie

L’économie tchèque est de plus en plus dépendante de la main d’œuvre étrangère comme le montre l’augmentation constante du nombre de ressortissants étrangers travaillant en Tchéquie. S’ils représentaient 12,4% l’an dernier, ils sont désormais 13% à travailler dans le pays (contre 6% en 2010). La majeure partie d’entre eux sont des travailleurs originaires d’Ukraine, de Slovaquie ou du Vietnam, suivis par la Russie, la Pologne, la Bulgarie et la Roumanie, a fait savoir le Bureau tchèque des statistiques.

Le nombre de ressortissants étrangers légaux en République tchèque s’élevait à 567 000 il y a deux ans, 290 000 d’entre eux bénéficiant d’un permis de séjour de longue durée, 275 000 d’un permis de séjour temporaire et 2 500 étant des demandeurs d’asile.

Les ressortissants de pays hors UE sont les plus nombreux à s’installer en Tchéquie, bien davantage que ceux de pays voisins dont l’espace économique est similaire. Les ressortissants étrangers en Tchéquie sont en moyenne âgés entre 30 et 40 ans et sont plus souvent des hommes que des femmes.

Le parti Pirate veut légaliser l’usage thérapeutique du LSD, de l’ecstasy et des champignons hallucinogènes

Selon le quotidien économique Hospodářské noviny, le député pirate Tomáš Vymazal propose de non seulement légaliser l’usage du cannabis à titre récréatif, mais aussi de permettre aux médecins de prescrire à leurs patients des substances psychotropes telles que le LSD, l’ecstasy et les champignons hallucinogènes. « Tout comme aujourd’hui il est possible de prescrire du cannabis à titre thérapeutique, des centres médicaux spécialisés pourraient prescrire ces autres substances, » a-t-il expliqué au quotidien. Selon lui, ces substances psychotropes pourraient aider des personnes souffrant par exemple de troubles de stress post-traumatique.

Il est toutefois fort peu probable que cette proposition de loi en préparation soit approuvée par les députés tchèques de la majorité. Cette idée a d’ores et déjà été rejetée par le ministre de la Santé Adam Vojtěch (ANO).

Nouveau record de fréquentation à l’aéroport de Prague en 2019

Avec 17,8 millions de passagers en 2019, l’aéroport Václav Havel de Prague a connu un nouveau record de fréquentation. Il s’agit d’une hausse de près d’un million en un an. Celle-ci devrait se poursuivre cette année encore, l’aéroport atteignant toutefois peu à peu les limites de ses capacités d’accueil. Londres était la destination privilégiée d’une majorité de voyageurs.

La fréquentation de l’aéroport de Prague ne cesse de croître depuis 2013. « Cette nouvelle hausse s’explique par l’extension des liaisons aériennes vers des destinations lointaines et l’augmentation de leur capacité, mais également le renforcement des lignes vers les villes européennes les plus demandées, » a fait savoir le directeur de l’aéroport Václav Řehoř.

Décès de Josef Čermák, historien de la littérature et spécialiste de Kafka

L’historien de la littérature et spécialiste de l’œuvre de Franz Kafka Josef Čermák est décédé mardi à l’âge de 91 ans. Né le 18 mai 1928, il avait fait des études de tchèque, de langues romanes et de littérature comparée à l’Université Charles, avant de travailler aux Editions d’Etat des belles lettres et des arts, mieux connues aujourd’hui sous le nom d’Odeon.

Outre ses traductions de plusieurs des œuvres de Franz Kafka, il avait également fondé en 1990 la Société Franz Kafka, avec pour objectif de poursuivre la tradition de pluralité culturelle centre-européenne, interrompue par la Seconde Guerre mondiale et le communisme, et de rappeler la cohabitation des communautés tchèque, allemande et juive dans le pays au fil des siècles.

Météo

Vendredi, jour de fête des Drahoslav, légère baisse des températures (autour de 3 ºC pour les maximales en moyenne) avant un refroidissement plus franc pendant le week-end. Le ciel sera gris malgré quelques éclaircies.