Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Réunion du conseil de sécurité tchèque : Bohuslav Sobotka assure pouvoir assurer la sécurité énergétique du pays

Convoquée dimanche soir pour réagir à la situation en Ukraine, la direction du conseil de sécurité de l'Etat tchèque a réuni les ministres des Finances, des Affaires étrangères, de la Défense et de l'Intérieur ainsi que le Premier ministre, le social-démocrate Bohuslav Sobotka. A l'issue de la rencontre, ce dernier a indiqué en conférence de presse que la République tchèque disposait d'alternatives lui permettant de faire face à une éventuelle coupure ou réduction des livraisons de pétrole et de gaz en provenance de la Russie. En ce qui concerne le pétrole par exemple, le chef du gouvernement a rappelé qu'il n'était pas un secret que les réserves du pays étaient suffisantes pour trois mois, une période qui serait mise à profit pour trouver de nouvelles sources d'approvisionnement.

La direction de ce conseil de sécurité a également travaillé à coordonner les actions de l'Etat tchèque avec celles de l'Union européenne et de l'OTAN. Alors que des troupes, identifiées comme russes, auraient parachevé la prise de contrôle de la République autonome de Crimée, région ukrainienne à majorité russophone, les pays occidentaux condamnent pour la plupart Moscou et réfléchissent à la prise de sanctions économiques ou diplomatiques.

La République tchèque dispose de 94 jours de réserves de pétrole

Toujours en ce qui concerne la sécurité énergétique de la République tchèque, qu'une aggravation de la crise en Ukraine pourrait menacer, l'Administration d'Etat des réserves matérielles (SSHR) a indiqué ce lundi que le pays disposait de 94 jours de réserves de pétrole. Selon la loi, cette durée minimale est établie à 90 jours. La SSHR devrait à l'avenir coopérer avec les autres administrations similaires des pays européens. La crise en Ukraine a entraîné une hausse du prix du pétrole. L'Ukraine est un pays stratégique pour l'approvisionnement des pays européens en gaz et en pétrole puisque la plupart des gazoducs et des oléoducs entre la Russie et l'Europe traversent son territoire.

Le ministre de la Défense suggère que l'achèvement de la centrale nucléraire de Temelín ne pourra pas être assuré par une société russe

Martin Stropnický (ANO), le ministre de la Défense tchèque a indiqué ce lundi qu'il était difficilement imaginable qu'une société russe prenne en charge la construction de deux nouveaux réacteurs à la centrale nucléraire de Temelín, au regard de la situation politique en Ukraine. Le ministre a condamné l'intervention russe en Crimée, une action "inacceptable" selon lui et a ajouté que la Russie ne pouvait plus être comptée au nombre des Etats démocratiques prévisibles. Ministre en charge des droits de l'homme, le social-démocrate Jiří Dienstbier est allé dans le sens de son collègue.

Propriétaire de Temelín, la société énergétique ČEZ continue pour l'heure à évaluer les offres de deux candidats, la société américo-japonaise Westlinghouse et le consortium tchéco-russe MIR.2000. Le montant de ce futur contrat est estimé entre huit et douze milliards d’euros. Le groupe français Areva a été écarté de l'appel d'offres, une décision contre laquelle elle a décidé d'employer tous les recours possibles.

La Banque tchèque d'investissement (ČEB) interrompt ses investissements en Ukraine

La Banque tchèque d'investissement (ČEB) a fait savoir ce lundi qu'elle avait décidé d'interrompre les investissements dans de nouveaux projets en Ukraine, tant que ne sera pas résolue la crise politique que traverse le pays. Dans le même temps, elle ne compte pas revoir à la hausse les limites de crédit pour les entreprises tchèques actuellement porteuses de projet en Ukraine. C'est la porte-parole de l'établissement, Věra Dušková, qui a communiqué ces informations. Selon son rapport annuel 2012, la Banque tchèque d'investissement avait proposé des crédits vers l'Ukraine à hauteur de 2,3 milliards de couronnes, soit environ 80 millions d'euros selon le cours actuel de la couronne.

Affaire de l'alcool frelaté : le procès des principaux accusés débute à Zlín

Le procès des principaux acteurs de l'affaire de l'alcool frelaté au méthanol, quand, entre septembre 2012 et la fin de cette même année, plusieurs dizaines de personnes dont près d'une quarantaine sont décédées après avoir consommé de l'alcool coupé au méthanol, débute ce lundi au tribunal régional de la ville de Zlín, en Moravie. Au total, le procureur général a inculpé 31 individus mais seuls dix d'entre eux sont concernés par les chefs d'accusation les plus graves et par le jugement de ce tribunal. Ils doivent tous participer à la session de ce lundi du tribunal. Malgré cet épilogue judiciaire, de l'alcool frelaté au méthanol circule toujours en République tchèque et notamment en Moravie. Ce week-end, un homme de 57 ans a ainsi perdu la vie après avoir été intoxiqué.

Le système de logement social tchèque pourrait fonctionner à partir de 2017

Un système de logement social pourrait commencer à fonctionner à partir de 2017. Il n'y en a actuellement pas en République tchèque mais une loi, qui pourrait entrer en vigueur fin 2016, est en préparation pour le mettre en place. De nouvelles mesures pour la protection de la famille sont également prévues pour la mi-2016. Le gouvernement souhaite également que le salaire minimal augmente désormais chaque année et que les hausses des pensions de retraite soient plus importantes. Ces informations ressortent du plan législatif du gouvernement que s'est procuré l'agence de presse ČTK.

Les communistes soutiennent la tenue de référendums d'initiative populaire

Après le mouvement de Tomio Okamura, l'Aube de la démocratie directe, les communistes ont également déposer une proposition de loi constitutionnelle à la Chambre des députés pour autoriser la tenue de référendums d'initiative populaire. Un tel référendum pourrait permettre aux citoyens tchèques de décider sur des questions de politiques intérieures et de politique étrangère avec certaines exceptions, notamment en ce qui concerne les droits et libertés fondamentaux, l'organisation démocratique de la société, les impôts et le budget de l'Etat ou encore le système judiciaire. Le vote serait organisé sur demande du chef d'Etat si une proposition de référendum réunit les signatures de 101 députés, de 41 sénateurs ou de plus de 100 000 citoyens. Le gouvernement doit se pencher mercredi sur le texte soumis par les communistes. La semaine passée, il a fait part de son opposition au projet de loi de référendum sans condition de l'Aube de la démocratie directe. Le ministre en charge des droits de l'homme, Jiří Dienstbier, a estimé la proposition irrecevable voire dangereuse.

Prague : les douaniers tchèques découvrent 182 kg d'héroïne

Les douaniers tchèques ont mis la main ce lundi sur 182 kilogrammes d'héroïne pour une valeur estimée à 27,5 millions d'euros. La plus grande quantité de cette drogue jamais découverte sur le sol tchèque. Selon Jiří Barták, le porte-parole de la Direction générale des douanes, cette prise ne serait sans doute pas destinées au marché local mais seulement en transit sur le territoire tchèque. L'héroïne, pure à 60% (bien plus que le produit qui est proposé à la vente), a été trouvée dans un camion. Son chauffeur a déclaré qu'il n'était pas au courant du contenu de sa cargaison.

Cet hiver pourrait être le plus sec de l'histoire

Depuis que les mesures des précipitations existent, cet hiver 2013/2014 pourrait être le plus sec de toute l'histoire selon les spécialistes de l'Institut hydrométérologique tchèque. En décembre, les précipitations correspondent à seulement 40% de la moyenne pour ce mois, en janvier à 62%. La ville de Liberec, au nord de la Bohême, enregistre en moyenne 163 mm de précipitations en hiver. Cette saison, 65 mm seulement ont été recensés. Selon les météorologistes, alors que les températures de cet hiver sont exceptionnellement chaudes, la période de sécheresse pourrait se poursuivre durant le printemps.

Prague : le festival du film documentaire Jeden Svět débute ce lundi

La 21e édition du festival du film documentaire Jeden Svět débute ce lundi à Prague avec la projection de Miners shot down, film réalisé par Rehad Desai revenant sur la grève des mineurs à Marikana en Afrique du Sud à l'été 2012. Jusqu'au 12 mars, les spectateurs pourront découvrir 106 oeuvres dans les diverses salles de la capitale partenaires de cet événement organisé par l'ONG Človek v tísni (L’homme en détresse). Le "Travail" est le thème principal cette année aux côtés de dix autres catégories. Le festival Jeden Svět se poursuivra ensuite dans plusieurs dizaines de villes de République tchèque jusqu'au 13 avril.

Météo

Mardi, jour de la fête des Stela, la pluie signe son grand retour sur une grand partie du territoire tchèque. Seule la Bohême du Sud pourrait être épargnée. Les températures, toujours supérieures aux normales saisonnières, vont de 8 °C à 11 °C pour les maximales.