Inondations : la situation s'est stabilisée, mais des averses sont redoutées

La rivière Dyje, photo: CTK

La République tchèque reste préoccuppée par les inondations. La situation est particulièrement critique dans les alentours de la ville de Znojmo, en Moravie du Sud, ainsi qu'en Bohême du Sud. Vendredi matin, le niveau d'alerte maximal restait décrété dans une quarantaine de localités du pays.

La rivière Dyje, photo: CTK
Il a certes plu dans la nuit de jeudi à vendredi, mais d'une manière générale, la situation s'est quelque peu améliorée au cours de la journée de jeudi et dans la matinée de vendredi. A Znojmo notamment, en Moravie du Sud, où le niveau de la rivière Dyje s'est stabilisé. Les autorités restent toutefois sur leurs gardes, de nouvelles averses, qui s'ajoutent au dégel et à l'importante fonte des neiges de ces derniers jours, étant annoncées pour ce week-end. Quelques kilomètres plus à l'est, à Uherské Hradiste, deux cent patients de l'hôpital ont été évacués préventivement. Aucune des zones habitées de la région n'a toutefois encore été sérieusement endommagée et le niveau des rivières diminue lentement.

Znojmo, photo: CTK
La situation est plus préoccupante en Bohême du Sud autour des villes historiques de Jindrichuv Hradec et de Tabor, le niveau de la rivière Luznice continuant de monter. Par ailleurs, la couche de neige reste toujours importante en altitude. Les hydrologues estiment que dans les jours à venir, le niveau de la rivière pourrait encore augmenter de plus de quarante centimètres en certains endroits. Dans le reste du pays, cependant, la situation est stable ou tend même à s'améliorer, principalement dans les bassins de la Vltava et de l'Elbe, même si à Usti nad Labem, en Bohême du Nord, environs trois cents personnes ont déjà été évacuées. Quant à Prague, on en restait vendredi au niveau deux d'alerte sur une échelle de trois degrés, le niveau trois étant le niveau d'alerte maximal à partir duquel même certaines stations de métro sont fermées.