Inondations : l'eau monte, mais le pire a été pour l'instant évité

Znojmo, photo: CTK

Face à la montée du niveau des rivières, les autorités tchèques restent sur leurs gardes, prêtes à parer au pire. Jeudi matin, le niveau d'alerte maximal avait été décrété dans près de quatre-vingts localités du pays. La situation était la plus grave aux alentours de la ville de Znojmo, en Moravie du Sud, où plus de 10 000 personnes ont été évacuées.

Znojmo, photo: CTK
Même si le niveau de la Dyje, rivière qui traverse Znojmo, continue de grimper, il n'avait pas atteint son point culminant dans la matinée de jeudi, comme cela était redouté. Depuis mercredi matin, cependant, 2 000 personnes résidant dans la partie basse de cette ville historique de 35 000 habitants située à proximité de l'Autriche ont dû être évacuées, ainsi que 8 000 autres dans les villages voisins. Tout cela par mesure de précaution face à un phénomène, les inondations, auquel les autorités et la population ont déjà été douloureusement confrontées dans un passé très récent. Et si les craintes restent bien vivaces à l'idée d'une nouvelle montée des eaux, les habitants de la ville savent toutefois désormais comment se comporter face à l'élément naturel. « Oui, on peut dire que nous nous y attendions, explique Petra Kochankova, contrainte d'abandonner temporairement son domicile. Cela a commencé en Bohême et nous savions donc, étant donné le long hiver et l'importante quantité de neige, qu'il y avait des risques que cela arrive chez nous aussi. Pour ce qui est de l'évacuation de la population, il est vrai aussi que nous profitons de l'expérience acquise il y a quatre ans de cela. Les gens se sont comportés de manière très positive, je dirais même exemplaire et il n'y a eu aucun problème. »

Photo: CTK
Mais les inondations sont redoutées dans d'autres régions du pays également. Ainsi, à Usti nad Labem, en Bohême du Nord, le niveau de l'Elbe avait atteint 7,30 m et devrait même, selon les prévisions, monter jusqu'à 8,50 m d'ici vendredi soir, alors qu'en temps normal il se situe à environ deux mètres.

D'une manière générale, même si elle n'est pas dramatique, la situation est donc compliquée dans la plupart des régions traversées par des cours d'eau plus ou moins importants. Aucune amélioration n'est attendue dans les jours à venir, la fonte des neiges se poursuivant et des averses étant annoncées.