Jablonec : première ablation par radiofréquence sur un rein pratiquée en Europe centrale

Photo: CTK

Une équipe d'urologues de l'hôpital de Jablonec nad Nisou en Bohême du nord vient de réaliser une opération pratiquée jusqu'ici uniquement par des médecins américains et britanniques. Grâce à une technique élaborée en Grande-Bretagne qui utilise les ondes radio pour brûler la tumeur, trois patients ont déjà été opérés avec succès.

Photo: CTK
Trois tumeurs rénales sur trois patients différents ont été éliminées mardi grâce à cette nouvelle méthode, employée pour la toute première fois en Europe centrale. Petra Krajinova est la porte-parole du centre hospitalier de Jablonec :

« Cette opération est exceptionnelle parce qu'il n'y a plus besoin d'ouvir et seule la tumeur est éliminée. Il n'y a pas non plus besoin d'enlever l'organe touché, ce qui pouvait jusqu'ici entraîner beaucoup de complications. »

Nagy Habib et Jaroslav Vsetecka, photo: CTK
Nagy Habib, le docteur londonnien qui supervisait les interventions de mardi, a indiqué avoir choisi l'hôpital de Jablonec pour la compétence et l'expérience de ses médecins en matière de laporoscopie. Il a ajouté que le département d'urologie de cet hôpital pourrait devenir un centre de formation pour tous les spécialistes du pays et pour ceux de Pologne, Autriche et également d'Ukraine.

Dans le jargon médical, le type d'intervention chirurgicale pratiqué mardi est appelé une ablation par radiofréquence. Ce sont effectivement les ondes radios qui sont utilisées pour éliminer la tumeur. Une méthode beaucoup moins onéreuse que la chirurgie classique - 80% moins cher - et plus facile à pratiquer, sans saignement et avec une petite cicatrice seulement.

Cette méthode est vieille de 20 ans mais commence tout juste à être utilisée pour l'ablation de tumeur sur les reins et les poumons. A l'avenir, elle pourrait également être employée sur les seins, la prostate, les os, et les glandes surrénales.

L'hôpital de Jablonec a loué l'appareil spécial nécessaire pour cette nouvelle méthode - un générateur électrochirurgical de radiofréquence - est envisage désormais de faire l'acquisition d'un exemplaire, pour environ 15 000 euros.