Jan Kavan en Russie

Jan Kavan en Russie, photo: CTK

Cette semaine, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, a effectué une visite officielle de deux jours à Moscou, dont l'objectif principal était de renforcer les relations politiques, économiques et commerciales avec la Russie.

Jan Kavan en Russie, photo: CTK
Cette semaine, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, a effectué une visite officielle de deux jours à Moscou, dont l'objectif principal était de renforcer les relations politiques, économiques et commerciales avec la Russie. Ces dernières années, celles-ci se sont considérablement améliorées après un certain refroidissement qui les a marquées après l'adhésion de la République tchèque à l'OTAN ou lors du conflit en Tchétchénie. Parmi les thèmes qui ont figuré à l'ordre du jour de cette visite, il y avait aussi le remboursement de la dette russe à l'égard de la République tchèque. «C'est un grand succès », estime Jan Kavan, «car on a réussi là où les gouvernements précédents, et beaucoup de pays du Club parisien, ont échoué.» En effet, la Russie a promis de payer 23% de la dette tandis que les autres pays n'ont récupéré que 17%. La totalité de la dette que Moscou doit à Prague est estimée à 2,5 milliards de dollars, dont le gouvernement russe n'a remboursé que 1,35 milliards et dont l'Etat tchèque n'a reçu pour le moment que 550 millions. Une transaction financière peu transparente que la Russie devrait expliquer. La première occasion se présentera début février où Prague recevra la visite du vice-ministre russe des Finances, Sergueï Kolotuchin, pour convenir du remboursement du reste de la dette.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture