JO de Pékin : derniers départs et impressions des athlètes tchèques

Kateřina Baďurová et Tomáš Janků, photo: CTK

La grande majorité de la sélection tchèque qui participera aux JO 2008 est à Pékin. Parmi les derniers qui ont prix l’avion pour la capitale chinoise à l’aéroport de Prague mercredi, il y avait la lanceuse de disque, Věra Cechlová, la sauteuse à la perche, Kateřina Baďurová, et le sauteur en hauteur Jaroslav Bába..

Kateřina Baďurová et Tomáš Janků, photo: CTK
Les trois athtlètes vont vivre leur deuxième olympiade, car ils étaient aux JO d’Athènes, il y a quatre ans. Ils font partie des favorits dans leur discipline, et ce sont les champions tchèques qui ont fait leurs preuves dans les compétitions internationales, championnats d’Europe ou du monde. Commençons par la lanceuse de disque, Věra Cechlová. Elle est née en 1978, est mariée avec un sportif, un lutteur. Elle s’est classée quatrième aux Championnats du monde d’athlètisme en 2002, cinquième en 2003 et troisième en 2005. Aux Jeux olympiques de 2004 elle a tout juste raté, de 9 centimètres seulement, la médaille de bronze en ne remportant que ce que les Tchèques appellent la « médaille de la patate », donc la quatrième place. A l’aéroport de Prague, avant de décoller pour Pékin, elle avait confiance en elle :

« Le fait que deux de mes plus grandes adversaires ne seront pas là, Litchova qui a des problèmes de santé, et Pichtchanikova en raison d’un test antidopage positif avant les JO, je pense qu’un jet de 65, 66, ou 67 mètres devrait déjà signifier quelque chose. »

Jaroslav Bába et Věra Cechlová, photo: CTK
Le sauteur en hauteur, Jaroslav Bába, est très jeune. En 2003, il a remporté la médaille d’or aux Championnats du monde junior d’athlètisme. Il a créé la surprise en s’adjugeant la médaille de bronze aux JO d’Athènes en 2004, après avoir remporté le championnat du monde en salle la même année et avant de remporter la médaille d’or aux Championnat du monde des moins de 23 ans en 2005. Lui aussi pense qu’il a ses chances aux JO de Pékin, bien que la concurrence dans sa discipline soit très forte. On l’écoute :

« Nous avons tout fait avec l’entraîneur pour que ma forme culmine là-bas. J’espère que je n’ai pas encore épuisé tous mes atouts et que j’ai gardé quelque chose pour Pékin où devraient culminer tous mes efforts et où je devrais réaliser ma meilleure performance de l’année, peut-être. »

Photo: CTK
Kateřina Baďurová est jeune elle aussi, elle est née en 1982, mais a déjà participé à l’olympiade d’Athènes sans beaucoup de succès toutefois. Elle était deuxième aux Championnat du monde d’athlètisme en 2007. Elle compte bien faire mieux cette année, mais a rencontré quelques problèmes, une assez grave blessure au genoux, ce qui est vraiment très contraignant pour une sauteuse à la perche, comme elle le disait avant de partir pour Pékin:

« Les adversaires et les entraîneurs savent ce qui m’est arrivé, et pour eux c’est un petit miracle, une surprise que je me sois qualifiée et que six mois après mon opération, j’ai sauté ce que j’ai sauté. Je pense que ce n’est pas mon maximum et que je pourrais encore ajouter quelque chose cette année. »

C’étaient nos derniers portraits de membres de la sélection olympique tchèque, avant la cérémonie d’ouverture imminente des JO de Pékin.