Josef Kajetán Tyl, une vie sur les planches

Josef Kajetán Tyl

Le bicentenaire de la naissance de l’homme de théâtre tchèque Josef Kajetán Tyl est une occasion pour le Musée de Littérature nationale à Prague d’évoquer la personnalité de cet « éveilleur » national par une exposition. Il faut rappeler notamment aux jeunes générations que cet homme, dont la courte vie ressemblait à un roman, a assisté à la naissance du théâtre tchèque moderne.

C’est Thalie, la muse de la comédie, qui s’est penchée sur le berceau de ce garçon né en hiver de 1808 dans la famille d’un couturier de la ville de Kutná Hora en Bohême. Sa passion pour le théâtre lui a fait abandonner ses études à l’université de Prague et l’a poussé à choisir la vie bien difficile de comédien ambulant. Membre de plusieurs troupes qui parcouraient l’empire autrichien, il s’est bientôt découvert un talent de dramaturge et a fini par écrire une cinquantaine de pièces. C’est dans une d’elles intitulée «Fidlovačka – La kermesse des savetiers » que le public tchèque a entendu pour la première fois la chanson « Où est ma patrie? » qui devait devenir beaucoup plus tard l’hymne national tchèque.

La popularité de ses pièces, et notamment de son chef d’œuvre « Le cornemuseur de Strakonice », ne s’est jamais démentie et elles reviennent toujours au répertoire des théâtres tchèques. Le directeur du Musée de Littérature nationale Zdeněk Freisleben explique les objectifs des auteurs de l’exposition sur la vie et l’oeuvre de cet homme voué au théâtre, exposition qui a été inaugurée au Musée de Littérature nationale :

«La conception de l’exposition est d’autant plus intéressante qu’elle est née alors que nous étudions les documents présentés. Ce qui est le plus remarquable, ce sont les programmes qui attiraient l’attention du public d’époque sur les pièces de théâtre. (…) Nous exposons donc surtout des documents de la première moitié du XIXe siècle. En ce qui concerne les accessoires de théâtre que les visiteurs peuvent voir, une partie sont des objets authentiques qui se sont conservés dans des musées et une partie sont des accessoires que nous avons empruntés aux studios de cinéma de Barrandov et qui doivent évoquer le milieu théâtral lié avec la personne de Josef Kajetán Tyl.»

Comme nous vivons une époque interactive, les exposants actuels ont l’ambition d’engager le public à s’intéresser davantage à leur travail. C’est pourquoi, selon la commissaire de l’exposition Michaela Kuthanová, a été préparé pour les visiteurs un riche programme complémentaire:

«Nous avons cherché à adapter la conception de l’exposition pour présenter la vie de Josef Kajetán Tyl et son époque comme une histoire à raconter surtout à la jeune génération. Nous avons préparé des programmes complémentaires, notamment des visites commentées pour les écoliers et des ateliers interactifs réservés à la création littéraire et aux arts plastiques. Nous aimerions aussi lancer un concours littéraire sur le thème ‘Le théâtre et moi’ pour permettre aux enfants de situer cette exposition dans le contexte de leurs impressions théâtrales.»

Ceux qui désirent en apprendre un peu plus sur un chapitre important de l’histoire du théâtre tchèque ont la possibilité de voir l’exposition sur Josef Kajetán Tyl et son époque jusqu’au 31 janvier prochain.