Journée nationale de sensibilisation à la schizophrénie

r_2100x1400_radio_praha.png

Pour la première fois cette année, le 28 février est, en République tchèque, la Journée nationale de sensibilisation à la schizophrénie. La société psychiatrique tchèque a proclamé cette journée sur la recommandation de l'OMS.

Jiri Raboch
Son objectif est de sensibiliser l'opinion sur la schizophrénie, lever le tabou et présenter des projets qui aident les personnes qui en souffrent à retourner à la vie normale. Le médecin chef de la clinique psychiatrique de Prague 2, le professeur Jiri Raboch, précise :

« Nous partons de la situation qui existe non seulement en République tchèque, mais qui est semblable dans de nombreux pays du monde, à savoir que la schizophrénie est une maladie grave qui frappe près de 1% de la population. Les personnes atteintes de schizophrénie sont souvent à la merci de leur destin, ce sont des individus réellement plus vulnérables, plus fragiles, qui ont besoin de toute notre aide, et cette aide est non seulement possible et profitable à ces personnes, mais aussi à l'ensemble de la société, car les soins de qualité leur permettent leur retour à la vie normale. »

Effectivement, des études réalisées par l'OMS montrent que les maladies neuropsychiatriques représentent une charge énorme pour la société, plus grande encore que les maladies cardiovasculaires ou cancéreuses. La dépression vient en tête, et la schizophrénie occupe la 5e place. En ce qui concerne le traitement, le professeur Jiri Raboch assure que la RT a accès aux médicaments et méthodes les plus sophistiqués :

« La Tchéquie dispose des mêmes médicaments que ceux qui sont ordonnés aux Etats-Unis ou dans les pays de l'UE. Grâce aux méthodes les plus modernes, nous pouvons diagnostiquer avec précision la schizophrénie qui est une maladie somatique, donc qui concerne le corps, plus précisément le cerveau. Nous avons des appareils de traitement les plus sophistiqués, dont celui qui assure la stimulation magnétique répétitive du cerveau. Dans toutes les étapes de la maladie, c'est toutefois la psychothérapie, qui reste la méthode de première importance. »

La schizophrénie est une maladie incurable. Or avec un traitement systématique, 9% des patients sont sans symptômes, après 3 ans, et ce chiffre augment à 14%, après 5 années de traitement. Plusieurs projets ont été mis en oeuvre pour aider les malades dans leur adaptation sociale et dans leur travail. Le témoignage de l'un d'eux, Michal, 28 ans, qui souffre de cette maladie depuis ses 20 ans, a toutefois montré que ces personnes ont des difficultés énormes pour trouver un emploi. Sensibiliser les employeurs est donc aussi l'un des objectifs de la Journée nationale de la schizophrénie.