La Banque centrale augmente ses taux d’intérêt et revoit la croissance à la baisse

cnb2.jpg

La Banque centrale tchèque (ČNB) a surpris les marchés en annonçant la semaine dernière la hausse de son principal taux directeur de 0,25 point, à 2,25%. Une initiative prise alors que l’institution revoit légèrement à la baisse ses prévisions de croissance.

Photo: Štěpánka Budková
Le conseil d’administration de la ČNB a pris la décision d’augmenter ses taux d’intérêt à une majorité serrée de 4 contre 3. Il s’agit de la première hausse depuis le mois de mai dernier et elle n’avait été anticipé par aucun analyste.

La Banque centrale tchèque a régulièrement relevé son taux directeur depuis août 2017, lorsqu’il était quasiment nul à 0,05%, tandis qu'une grande partie de l'Europe et de la zone euro a soit maintenu, soit élargi une politique de politique monétaire souple.

« Nous ne prévoyons pas de nouvelle augmentation [des taux directeurs]. La question de leur baisse au cours du second semestre est une question que je laisserais ouverte. Cela dépendra des données provenant de l'économie nationale et étrangère », a déclaré Jiří Rusnok, le gouverneur de la Banque centrale.

La hausse des taux a fait passer jeudi la monnaie tchèque à 24,92 couronnes pour un euro, sa valeur la plus élevée depuis 2012, avant de repasser la barre des 25 couronnes vendredi.

Après avoir revu à la hausse ses prévisions pour le taux d’inflation en 2020 (3,6% au lieu de 2,7% précédemment), la ČNB a indiqué vendredi revoir à la baisse les prévisions de croissance de l’économie tchèque cette année avec un taux à 2,3% au lieu des 2,4% prévus en novembre dernier.

Quelques jours plus tôt, le ministère des Finances avait quant à lui confirmé son estimation pour l’année 2020 d’un taux de croissance du PIB à 2,0%.