La centrale nucléaire de Temelin homologuée

Temelin, photo: CTK

Six ans après sa mise en service, la centrale nucléaire de Temelin a été homologuée lundi. La plus importante usine de production d'électricité du pays a donc obtenu officiellement son permis d'exploitation. Une décision rendue par le conseil de la région de Bohême du Sud qui a provoqué de vives réactions en Autriche voisine, distante seulement de quelques dizaines de kilomètres.

Temelin, photo: CTK
La démarche des autorités tchèques n'a pas plu à Vienne. Le ministère de l'Environnement autrichien a donc fait part de son mécontentement auprès du ministère tchèque des Affaires étrangères. En effet, les responsables politiques autrichiens considèrent l'homologation de la centrale nucléaire comme une violation des accords passés entre les deux pays en 2001 et envisagent de poursuivre la République tchèque en justice. Le ministre autrichien affirme que les deux parties s'étaient entendues pour que l'homologation de l'usine ne se fasse qu'après la clarification de plusieurs questions relatives à des améliorations de sécurité estimées « indispensables » à l'époque.

De leur côté, les Tchèques ne prêtent guère attention aux plaintes autrichiennes. Le porte-parole de la centrale s'est contenté de déclarer que l'homologation ne changerait rien au fonctionnement actuel de Temelin, une des deux centrales nucléaires existant sur le territoire du pays.

Photo: CTK
Selon la loi nucléaire, la centrale a achevé sa période d'essai à l'automne 2004, lorsque l'Office national de la sécurité nucléaire l'a autorisée à passer à plein régime. Ce document autorise l'exploitation de Temelin pour dix ans à compter de sa mise en service. Des délais qui s'achèveront donc en 2010 pour le premier réacteur et en 2012 pour le second, dates auxquelles la Compagnie nationale de production et de distribution d'électricité, CEZ, devra renégocier.

Malgré les craintes autrichiennes, une étude menée par les professeurs de la faculté de médecine de l'Université Masaryk de Brno, en Moravie, démontre que l'activité de la centrale n'aurait eu jusqu'à présent aucune incidence sur l'état de santé de la population, comme l'explique le professeur Jaroslav Kotulan :

« Nous suivons l'état de santé des habitants des environs de Temelin et pour cela nous sommes remontés jusqu'à 1992. Nous possédons donc des informations sur leur état de santé avant la mise en service de la centrale nucléaire. Bien que nous suivions des dizaines d'indicateurs de santé, nous n'avons jusqu'à présent relevé aucun symptôme découlant d'un effet néfaste de Temelin, et ce tant d'un point de vue physique que psychique. »

Depuis 1990, de nombreuses manifestations de protestation plus ou moins virulentes ont été menées par différentes organisations écologiques tchèques, autrichiennes et internationales sans que cela n'empêche l'achèvement des travaux puis la mise en service de Temelin.