La CSA dans la tempête du World Trade Center

r_2100x1400_radio_praha.png

La compagnie aérienne CSA se maintient autant que possible dans la tempête du World Trade Center. Elle connaît, pour les trois premiers trimestres de l'année une chute des bénéfices ; ils sont passés de 640 millions à 175 millions de couronnes, apprend-on du président de cette compagnie, Miroslav Kula. "Rien que pour le mois de septembre, a-t-il ajouté, notre perte a été de 300 millions de couronnes". La CSA essaye de compenser la perte de revenu par la diminution des dépenses, qu'on a pu réduire de quelque 100 millions de couronnes. La firme n'entend pas faire des recrutements et, en cas de persistance de la crise, elle n'exclut pas des licenciements techniques. La semaine prochaine, la compagnie devrait se prononcer sur l'éventualité d'élargir son parc avions. Initialement, la CSA projetait l'achat d'un boeing 737 et un appareil ATR. A ce sujet, le président ne donne aucune précision, et se contente de souligner que la décision devrait nécessairement refléter la situation actuelle dans le transport aérien. Rappelons que le parc avions de la CSA compte 30 appareils.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture