La deuxième édition du Tour de ski commence en Tchéquie

Photo: CTK

Un des grands centres tchèques du ski de fond, Nove Mesto na Morave, a donné le départ à la deuxième édition du Tour de Ski, le 28 décembre. Cette deuxième édition est des plus intéressantes, car sa majeure partie se déroule en République tchèque, et une des comptétions a même lieu sur la place qui s’étend devant le Château de Prague.

Photo: CTK
Le Tour de Ski ne cache pas ses ambitions, car bien que faisant partie des compétitions de la Coupe du monde de ski de fond, il est surtout destiné à attirer les amateurs de ce sport, mais aussi le plus grand nombre de curieux. La ville de Nové Mesto na Morave (ce qui veut dire en tchèque la « nouvelle ville en Moravie) est une sorte de paradis des skieurs de fond. Cette année, elle a de la chance, à la différence de l’année dernière, où elle avait été obligée de décliner sa participation au Tour de Ski, en raison de mauvaises conditions climatiques et faute de neige. Pour la deuxième édition, elle sera le théâtre des compétitions pendant quatre jours. Il semble que la neige ne soit plus un problème pour les organisateurs.

Photo: CTK
Comme l’écrit le commentateur du quotidien économique Hospodarske noviny « Les skis de Katerina seront au Château ». Il fait allusion à la comptétion qui fait partie du tour et de la coupe du monde, « Le ski de Prague ». Elle se déroulera presque sous les fenêtres du président de la République, Vaclav Klaus. C’est une initiative de la championne tchèque de ski de fond, Katerina Neumannova, retirée des pistes mais des plus actives dans le monde du ski, aujourd’hui présidente du Comité d’organisation du Championnat du monde de ski nordique 2008 en Tchéquie. Cette initiative bénéficie même du patronage du chef de l’Etat. Pourtant, le quotidien Hospodarske noviny s’interroge sur les frais que nécessite une telle manifestation sportive. Dans les dix à quinze millions de couronnes (27 couronnes l’euro) et plus de deux millions seront dépensés seulement pour le transport de la neige sur la place, Hradcanske namesti, à l’aide de 60 camions. La neige a été préparée depuis le mois de novembre déjà dans la région de la Sumava, en Bohême du sud. Organiser des manifestations sportives dans le centre des grandes villes n’est pas une nouveauté.
Photo: CTK
Le quotidien Hospodarske noviny s’interroge, cependant, encore une fois : le président de la République qui patronne la compétition est aussi un fervent du ski. Alors quel prix peut-il accorder à une course en rond sur un terrain plat de 450 mètres de longueur devant la Porte Mathias de l’ensemble du Château de Prague ? Peut-être, qu’à la veille de l’élection présidentielle de février 2008, la tentation de se retrouver au centre de l’attention, à côté des meilleurs skieurs du monde et de milliers de spectateurs, a été trop forte, conclut le journal. Après la compétition, la neige ne sera pas jetée dans la Vltava, mais transportée sur la colline de Petrin pour aménager des pistes pour les amateurs de ski.

Martin Koukal, photo: CTK
Revenons quand même au Tour de Ski et son programme. Il comporte huit étapes en dix jours. D’après les participants, dont l’un des favorits, le champion tchèque, Lukas Bauer, c’est une compétition très difficile. La sélection tchèque compte cinq hommes et cinq dames pour remporter des points de la Coupe du monde en deux journées en Moravie, une journée à Prague, le 30 janvier, deux journées de nouveau à Nove Mesto na Morave qui remplace Oberstdorf en Allemagne qui a déclaré forfait pour des raisons financières, et trois dernières journées en Italie avec la finale, le 6 janvier, à Val di Fiemme. A part Lukas Bauer qui est troisième au classement général de la Coupe du monde, la Tchéquie compte aussi sur Martin Koukal. Chez les femmes, après la retraite de Katerina Neumannova, il n’y a pas de grande favorite.